Article 2

Cérémonies Des Couleurs

2.1 Généralités

Les manifestations organisées par les associations débutent, le plus souvent, par la cérémonie des couleurs. Pour que cette cérémonie revête l’importance qui lui est due, il est souhaitable que le plus grand nombre de drapeaux d’associations et d’amicalistes y participent.

2.2 Recommandations

Lorsque cette cérémonie se déroule en ville, il convient de prendre contact, au préalable, avec le major de garnison ou le délégué militaire départemental qui, le cas échéant, fera connaître ses directives.

Il est souhaitable de demander à l’autorité militaire précitée, le concours d’un détachement en armes, d’une musique ou à défaut d’un clairon.

Veiller à ce que la personne qui ordonnera de hisser les couleurs connaisse les commandements réglementaires dans la Marine.

Désigner deux amicalistes (ou demander le concours de deux marins en uniforme) chargés de hisser le pavillon.

S’entendre avant la cérémonie, avec le chef du détachement militaire et le chef de la musique, pour les modalités de détail (commandements notamment).

Frapper le pavillon dans le bon sens, sur la drisse, et vérifier que celle-ci coulisse bien dans la poulie.

2.3 Cérémonial proprement dit

  • Quelques secondes avant l’envoi des couleurs, la personne désignée à cet effet ordonne : « Attention pour les couleurs ».
  • Le clairon donne trois « coups de langue ».
  • Tous les assistants et participants se mettent alors au « Garde-à-vous ».
  • A l’ordre « Envoyez » le détachement d’honneur présente les armes,

La musique (ou le clairon) sonne « Au Drapeau »

En l’absence de musique et de clairon, la sonnerie « au drapeau » peut être remplacée par les honneurs rendus au sifflet de manœuvre.

  • la manœuvre du pavillon est exécutée lentement. Elle doit prendre fin en même temps que la sonnerie réglementaire.
  • les marins en uniforme ne se découvrent que s’ils sont les seuls militaires présents à la cérémonie. Si des militaires des autres armées (Terre, Air, Gendarmerie) sont présents, les marins adoptent leur comportement et saluent au lieu de se découvrir.
  • Si une musique est présente, celle-ci exécute le refrain de l‘Hymne national après la sonnerie « Au Drapeau ». Les marins en uniforme se recouvrent, le cas échéant. Tous les militaires présents saluent.
  • A l’issue du refrain de l’Hymne national, le détachement d’honneur repose les armes.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.