La chronique historique « signée Donec » : Sacré Raspail

En 1972 Jean Raspail, explorateur, écrivain de talent, prophète à ces heures et sympathique en diable publie un roman, « le camp des saints » où des hordes hurlantes, puantes, vêtues de haillons et venues d’Extrême-Orient investissent nos belles côtes du Var. Le but est de mettre à mal notre civilisation millénaire.

Lui emboîtant le pas et voyant dans cet ouvrage la préfiguration de ce qui nous attend, quelques beaux esprits en ont fait leur credo et lancé l’idée du « grand remplacement » où notre France à l’image des ghettos des quartiers Nord de Marseille vivrait sous la férule d’imams auto-proclamés appliquant la charia.

Comment imaginer qu’une minorité fanatisée et passablement inculte puisse imposer sa loi contre l’avis de la majorité de la population et des structures de l’Etat ?
Ce phénomène s’était t-il déjà produit dans l’Histoire ?

La réponse est oui.

Les pays de l’Est en 1945 passent sous le joug soviétique et tous les cadres du pays sont destitués et remplacés par des hommes à eux, issus des meilleures universités. C’est d’ailleurs dans cet esprit que les communistes, vers 1935 avaient noyauté l’école polytechnique pour avoir sous la main de futurs cadres.

L’autre exemple c’est Israël. Le peuple juif balloté de pogroms en génocides décide après les terribles souffrances de la dernière guerre de faire de la Palestine son pays. Il s’y installe donc manu militari en 1947. Il balaye les anciennes structures en s’imposant face aux pays arabes voisins particulièrement belliqueux. Ils ne se sont pas montrés particulièrement tendres pour les « natives » qui au demeurant les haïssaient. Ce fut véritablement un « grand remplacement ».

Dans ces deux cas, ce ne sont pas des misérables qui ont investi le pays mais des cadres jeunes, dynamiques et très qualifiés. Imaginer que de pauvres hères pourraient parvenir au même résultat, est sans doute pousser le bouchon un peu loin.

En tout cas le livre de Raspail comme Barbe-Bleue ou le petit Poucet nous fait revivre adultes nos terreurs d’enfant…et c’est déjà très bien.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.