La chronique historique « signée Donec » : La faute à Louis XIV

En mille neuf cent quatorze le paquebot « Provence » avait été rebaptisé « Provence II » pour ne pas être confondu avec le cuirassé éponyme.

En février 1916, son commandant, le capitaine de Frégate Vasco reçoit pour mission de transporter rapidement le plus de combattants possible de Toulon à Salonique. Petit détail qui aura son importance par la suite, on prévoit d’embarquer deux mille trois cents hommes alors que seulement mille trois cents peuvent prendre place à bord des différents moyens de sauvetage. Plusieurs sous-marins allemands ayant passé Gibraltar le commandant éprouve de ce fait quelques inquiétudes. Il se rend à la Préfecture Maritime pour exprimer son opposition à une attitude aussi désinvolte mais se heurte à un mur. L’administration de la guerre gère les transports et la Marine n’a qu’un droit de regard sur l’opération.

Le « Provence » appareille donc. II file quinze nœuds en zigzagant comme le veut la navigation sécurisée de l’époque. Chaque matin un exercice d’évacuation est organisé en prévision d’un torpillage inopiné.

Soudain, le 26 février, à 15h10, c’est le drame. En dépit d’une manœuvre désespérée le bâtiment reçoit une torpille à tribord au niveau du mât arrière. L’eau s’engouffre par l’énorme brèche de la cale arrière.

Le commandant ordonne alors l’évacuation,  malheureusement les biffins, inexpérimentés en dépit de l’aide apportée par l’équipage, dans la plus grande confusion, descendent les baleinières où tous ne peuvent prendre place.

Le premier maître Pian, l’opérateur du poste de radio sans relâche lance des SOS. Ceux-ci sont malgré tout captés par des navires voisins.

Le bâtiment se dresse à la verticale et coule, il a fallu seulement 17 minutes pour qu’il disparaisse. Le commandant Vasco reste à bord. Il y a onze cents victimes soit le nombre précis des passagers que le commandant souhaitait débarquer.

Le submersible U35 qui torpilla le « Provence II » était commandé par le lieutenant de vaisseau Arnault de la Perrière un des as de la guerre sous-marine. Il descendait d’une famille de huguenots français chassés ignominieusement par Louis XIV et sa désastreuse révocation de l’Edit de Nantes en 1685. Cet officier devenu amiral commanda les forces allemandes à Brest et disparut dans le bombardement de cette ville.

Lettre éditoriale du mois de décembre 2018

Dernier mois de l’année très chargé en cérémonies, fêtes et autres manifestations diverses.

Nous sommes reconnaissants envers tous les porte-drapeaux, présidents d’associations d’avoir réagi correctement aux vues des dégradations choquantes décrites lors de notre précédente lettre éditoriale.

A nouveau nous félicitons et remercions sincèrement nos valeureux soldats du feu qui permettent de sauver des vies tout en ayant, hélas, des pertes dans leurs rangs. C’est pourquoi nous vous demandons une fois encore d’avoir quelques minutes de recueillements pour eux.

Un zeste d’humour  :

Notre kiné qui êtes osseux,
Que nos articulations soient certifiées,
Que notre squelette tienne,
Que nos os emboîtés soient fermes sur la terre comme ossuaire,
Donnez-nous aujourd’hui nos massages quotidiens,
Pardonnez-nous nos gémissements comme nous pardonnons à ceux qui nous ont massés,
Ne nous laissez pas succomber à la décalcification, mais libérez-nous du mal au dos.

Ce début du mois, le samedi 1er le président et les anciens mécaniciens de la marine ont fêté la Saint Eloi avec les Marins de l’A.E.M.E.F. (Association des Elèves Mécaniciens et Energie de la Flotte) de la région P.A.C.A. en la ville de Pierrefeu : « Qu’elle ambiance ! », avec costumes d’époque, musiques et chants ; Nous serons ravis de réitérer cette expérience en 2019.

Le dimanche 2 décembre 2018 le président Jean-Claude MOREL ainsi que le porte-drapeau Hugues AILLAUD et le secrétaire national Laurent BRUNO ont participé à la journée de commémorations du 59eme anniversaire de la catastrophe du barrage de Malpasset en assistant à la cérémonie au monument « Le Gisant » avec dépôt de gerbes (devant les arènes), puis à un recueillement au cimetière Saint Etienne, suivi d’une messe en la Cathédrale Saint-Léonce et pour finir à l’hommage aux morts à la stèle des Subsistances militaires à Fréjus (Var 83).

Il y a 59 ans la catastrophe du barrage de Malpasset à Fréjus

Le mercredi 5 décembre 2018, toutes les associations patriotiques avaient rendez-vous aux monuments aux morts de nos communes afin de participer à la journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Algérie, Tunisie et Maroc.

Cérémonie du 5 décembre à Saint Raphael (Var 83)

Les porte-drapeaux et les membres du bureau de notre association vont prochainement participer à certaines cérémonies de préparations militaires avec remises de fanions.

Communiqué du Président :

Au sujet du drap tricolore sur le cercueil d’un porte-drapeau ayant servi la France en sa fonction de représentation depuis de nombreuses années : Je souhaite de tout cœur qu’avec l’acceptation des familles, les présidents d’associations puissent en leur âme et conscience couvrir celui-ci.

Pour votre information :

Le 7 Avril 2019 aura lieu notre Assemblée Générale en la ville de RIVESALTES 66600 en présence de nombreuses personnalités civiles et militaires, ainsi que les Porte-drapeaux venant de différents départements.

Vous recevrez prochainement vos pouvoirs à remplir et à nous renvoyer dans les meilleurs délais.

  • Dès 8h accueil des participants en la salle de l’hôtel des VIGNES de Rivesaltes, (face à la Mairie).
  • 9h Assemblée Générale
  • 11h30 au monument aux Morts sur la Place devant la Mairie, allocutions, dépôt de gerbes, minute de silence, Marseillaise, salut aux Porte-drapeaux.
  • Apéritif Républicain offert par la municipalité.
  • Les horaires peuvent d’ici là être modifiés.

Déjeuner (30€/pers chèque à l’ordre du domaine de Rombeau)
Domaine de Rombeau 2 avenue de la Salanque 66600 Rivesaltes, Pierre-Henri de LA FABREGUE tel : 0468643535 / domainederombeau@orange.fr réservation à envoyer dès à présent à notre siège social 15 rue Charles HATREL 83700 Saint Raphaël.

Hôtellerie : Hôtel des vignes à 800m comprenant 50 chambres climatisées, 2 rue René-Victor MANAUT (face à la mairie) 66000 RIVESALTES tel : 0468643434 / vinhotel@orange.fr

Vos réservations peuvent s’effectuer selon votre choix dans n’importe quel autre hôtel au plus près de la Mairie de Rivesaltes ou hors ville.

Pour nos adhérents dès à présent et avant notre Assemblée Générale nous vous serions reconnaissant de bien vouloir vous acquitter de votre cotisation 2019 (20€) et pour les retardataires celle de 2018.

Appel du Président :

J’invite tous les présidents d’associations d’anciens combattants, anciens militaires, quels qu’ils soient, tous les porte-drapeaux qui servent dignement la France, ceux qui ont servi la France, ceux des Ambassades, des Consulats, tous ceux et celles qui aiment et qui respectent notre Pays, tous ceux qui dans leur cœur sont patriotiques sans faire de religion ni de politique à nous rejoindre pour faire respecter l’honneur, les valeurs, la discipline de notre Patrie. Soyez fier et gardez tête haute car vous êtes l’esprit de notre Nation, de votre Nation. Respects, respects à tous.

Veuillez envoyer votre courrier à notre siège social. Joignez le numéro de votre paiement dans votre correspondance. A la réception de votre paiement, nous vous ferons parvenir votre (ou vos) commande(s). Dans le cas d’un virement bancaire, demandez nous un IBAN.

Notre Association ne touchant aucune subvention, vous pouvez nous aider en faisant un don de soutien, en retour nous vous fournirons un reçu de don.

Nous vous invitons toutes et tous à nous rejoindre en adhérent tout simplement à l’U.N.P.D.F. (cliquer sur le lien)

Les membres du bureau ainsi que le conseil d’administration vous souhaite à toutes et à tous une bonne année 2019.

La chronique historique « signée Donec » : Il y a 74 ans, le Wilhelm Gustloff

Quand on parle de naufrage tous les amateurs de frayeurs navales pensent au Titanic. Il est vrai que ce fut une belle catastrophe mais l’on fit beaucoup mieux le 30 janvier 1945.

Pressés par la grande armée Rouge dont on ne louera jamais assez l’humanité, des milliers de malheureux se pressent à Gotenhafenen en Prusse orientale pour embarquer sur divers paquebots dont le Willhelm Gustloff. Ce bâtiment porte le nom d’un héros nazi, activiste au NSDAP, antisémite forcené et déséquilibré notoire. Un étudiant juif, David Franckfurter, va l’assassiner le 4 février 1936 à Davos pour « réveiller son peuple ».

Le 30 janvier 1945 ce bâtiment lève l’ancre avec l’espoir de rejoindre le port de Kiel. Il doit y avoir environ 10 000 personnes dont 4 000 enfants et adolescents.

En embuscade, Alexandre Marinesko capitaine d’un sous marin Russe, guette le passage du bâtiment. Il fait lancer 4 torpilles dénommées « Pour la mère Patrie », « Pour Staline », « Pour le peuple soviétique », « Pour Leningrad ». Elles frappent le paquebot et je vous laisse imaginer l’horreur de la suite.

Il y aura 996 survivants.

Alexandre Marinesko avait bien mérité de la patrie il sera fait héros de l’union soviétique. Pour la morale le Bel Alexandre mourra à 50 ans victime des remords et de la « dive Wodka »

Voeux de fin d’année 2018

Notre vice-président national Pierre BOBLET, délégué départemental U.N.P.D.F. pour la Corrèze et conseillé du Président :

Chères adhérentes, chers adhérents, chers Amis,

L’année 2018, va s’éteindre dans quelques heures, pour laisser place à l’an 2019.

A notre époque, il convient d’être dans le coup, il faut être connecté, à l’image de vos cadeaux qui n’en finissent pas de surfer sur la vague du  »high-tech ». Le père noël n’a jamais été aussi moderne cette année. J’ai dit connecté, voilà un adjectif qui vous va à ravir si vous avez décidé de jouer les pères noël tendance cette année.

Même le sapin n’aura pas échappé à cette déferlante avec une surprenante boule de noël enceinte Bluetooth qui apporte une touche musicale et originale lors de vos fêtes de fin d’année, car c’est bien connu la musique adoucit les mœurs. Il semble que ce soit plus vrai si elle est connectée. Ce sont autant de cadeaux qui auront plu assurément.

Ma réflexion : Le temps de noël se veut traditionnellement celui de la « PAIX ». Chez vous, autour de vous, on a célébré cette fête du partage de joies, de convivialité, de lumière, de gaité « joyeux noël ». Je vous l’ai souhaité très sincèrement généreux, mais cette formule me gêne un peu, si je puis dire : l’arbre de noël ne doit pas cacher la forêt.

Mes pensées sont ailleurs, elles vont vers celles et ceux qui demeurent et resteront en marges de ces moments chaleureux, ceux qui ont perdus l’être cher.

L’année qui se termine aura apporté son lot de peines, misères, chagrins, qu’ils sachent bien que nous sommes à leurs côtés, que nous les soutenons, sous la bannière de la fraternité.

Cette période de fêtes a été endeuillée par un attentat à Strasbourg, qui aura fait des morts (5) en blessant d’autres âmes innocentes, certains attentats ont été déjoués à temps (que de dégâts collatéraux pour rien !).

Je ne laisse pas pour compte, le travail et la patience de nos valeureux « gilets jaunes », là aussi dix deuils, sans oublier les blessés non comptabilisés. Du côté des forces de l’ordre : Gendarmerie, police, militaires de toutes armes impliquées dans l’opération sentinelle, certains furent hélas signalés parmi les blessés.

Avant de terminé mon propos, il convient de rappeler les dégradations effectuées dans l’enceinte de l’Arc de Triomphe, lieu sacré de la mémoire, profané le 1er décembre 2018.

 

 

 

 

En réponse à ces événements inqualifiables vis-à-vis des anciens combattants (toutes armes confondues) et de tout le peuple français, une assistance nombreuse comprenant plus d’une centaine de porte-drapeaux, s’est réunie massivement le 4 décembre 2018 à 18H30 sous l’Arc de Triomphe en présence d’Anne Hidalgo, maire de Paris et Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées et du Président du comité de la Flamme le Général DARY entouré de ses commissaires.

04/12/2018, Paris VIII. Anne Hidalgo, la maire de Paris, est venue rallumer la flamme du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe quelques jours après que ce monument ait été vandalisé.  (Article du Parisien).

Je vous souhaite une bonne année et mes meilleurs vœux.

Lettre éditoriale du mois de novembre 2018

Ce mois de novembre comptait de nombreuses cérémonies nous menant souvent hors de nos foyers malgré les diverses intempéries qui ont traversé notre métropole, mettant encore en difficulté de nombreuses familles habitant des zones inondables ou ravagées par la vétusté. A nouveau la solidarité a permis pour beaucoup d’être sauvé, aidé, voire réconforté. Merci à tous les bénévoles, voisins, amis et surtout à nos pompiers, gendarmes ainsi que les nombreux personnels communaux. Malheureusement il y eu cette fois encore des morts et disparus, à l’approche des fêtes de fin d’année ayons un moment de recueillements pour eux, pour vos familles et tous ceux que vous aimez.

Un peu d’humour :

Le petit poème ci-dessous que l’on retrouve un peu partout sur le net depuis plusieurs années reste d’actualité !!…

Le plaisir d’essence.
Dans ce monde de brut de moins en moins raffiné, nous passons Leclerc de notre temps à faire l’Esso sur les routes, pour, au Total, quel Mobil ?
On se plaint d’être à sec, tandis que le moteur économique, en ce temps peu ordinaire,  est au bord de l’explosion, dans un avenir qui semble citerne.
Il conviendrait de rester sur sa réserve, voire, jauger de l’indécence de ses bouchons qu’on pousse un peu trop loin.
Il y a des coups de pompes ou des coûts de pompes qui se perdent.
La vérité de tout cela sortira-t-elle du puits de pétrole ? Qu’en pensent nos huiles ? Peut-on choisir entre L’éthanol et l’Etat nul, voilà qui est super Inquiétant !
C’est en dégainant le pistolet de la pompe qu’on prend un fameux coup de fusil.
Je vous laisse réfléchir sur cet axe-là ou sur ces taxes-là…

A propos de notre présence et participations aux diverses cérémonies ce mois :

Le vendredi 2 novembre : Journée Nationale des Défunts

A Saint Raphaël (Var 83) Cimetière Alfonse Karr, bénédiction de la Mer promenade René Coty.
A Fréjus (Var 83) Cimetière Colle de Grune, ossuaire de la Lègue, cimetière Saint- Léonce, cimetière Saint- Etienne.

Le vendredi 9 novembre : 48 ième anniversaire de la mort du Général De Gaulle
En présence de nombreux Paroissiens, messe en la Cathédrale Saint-Léonce à Fréjus (Var 83) et en la Basilique Notre Dame à Saint Raphaël (Var 83).

 

 

Le dimanche 11 novembre : Cérémonie du centenaire de l’Armistice
Au monument aux morts place Agricola à Fréjus (Var 83) (Cliquer sur les photos pour les agrandir)

puis au square du Souvenir Français à Saint Raphaël (Var 83) (Cliquer sur les photos pour les agrandir).

Le mardi 20 novembre : Mémorial des guerres en Indochine
En mémoire de l’Opération « Castor » aux cotés de l’Union Nationale des Parachutistes Var Est.

Dans tous les départements nos nombreux adhérents, Vice-présidents, Porte-drapeaux, anciens Combattants, dirigeants et bien d’autres étaient et sont toujours présents en représentation pour faire perdurer le devoir de mémoire, notre Président, les membres du bureau ainsi que le conseil d’administration vous adressent toutes leur reconnaissance et leurs félicitations. Merci à tous, grâce à vous la Flamme ne s’éteindra pas.

Pour votre information :

Le 7 Avril 2019 aura lieu notre Assemblée Générale en la ville de Perpignan en présence de nombreuses personnalités civiles et militaires, ainsi que les Porte-drapeaux venant de différents départements.

  • Dès 8h accueil des participants au palais des congrès
  • 9h Assemblée Générale
  • 11h30 au monument aux Morts devant le palais des congrès, allocutions, dépôt de gerbes, minute de silence, Marseillaise, salut aux Porte-drapeaux.
  • Apéritif Républicain offert par la municipalité.
  • Les horaires peuvent d’ici là être modifiés.

Déjeuner (30€) au domaine de Rombeau 2 avenue de la Salanque 66600 Rivesaltes, Pierre-Henri de LA FABREGUE tel : 0468643535 / domainederombeau@orange.fr réservation à faire auprès de notre siège social 15 rue Charles HATREL 83700 Saint Raphaël.

Hôtellerie : Hôtel des vignes à 800m comprenant 50 chambres climatisées, 2 rue René-Victor MANAUT (face à la mairie) 66000 RIVESALTES tel : 0468643434 / vinhotel@orange.fr

Vos réservations peuvent s’effectuer selon votre choix dans n’importe quel autre hôtel au plus près du palais des congrès de Perpignan.

Pour nos adhérents dès à présent et avant notre Assemblée Générale nous vous serions reconnaissant de bien vouloir vous acquitter de votre cotisation 2019 (20€) et pour les retardataires celle de 2018.

Appel du Président :

J’invite tous les présidents d’associations d’anciens combattants, anciens militaires, quels qu’ils soient, tous les porte-drapeaux qui servent dignement la France, ceux qui ont servi la France, ceux des Ambassades, des Consulats, tous ceux et celles qui aiment et qui respectent notre Pays, tous ceux qui dans leur cœur sont patriotiques sans faire de religion ni de politique à nous rejoindre pour faire respecter l’honneur, les valeurs, la discipline de notre Patrie. Soyez fier et gardez tête haute car vous êtes l’esprit de notre Nation, de votre Nation. Respects, respects à tous.

Veuillez envoyer votre courrier à notre siège social. Joignez le numéro de votre paiement dans votre correspondance. A la réception de votre paiement, nous vous ferons parvenir votre (ou vos) commande(s). Dans le cas d’un virement bancaire, demandez nous un IBAN.

Notre Association ne touchant aucune subvention, vous pouvez nous aider en faisant un don de soutien, en retour nous vous fournirons un reçu de don.

Nous vous invitons toutes et tous à nous rejoindre en adhérent tout simplement à l’U.N.P.D.F. (cliquer sur le lien)

L’ensemble des membres du bureau et du Conseil d’Administration vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et vous convient à les suivre à nouveau lors de la prochaine lettre éditoriale.

Cérémonies du mois de novembre 2018

Cérémonies du 11 Novembre 2018

Notre Vice-President pour les départements du Haut et Bas-Rhin, commandant Francis VOLK nous fait part des cérémonies auxquels il a participé.

A 9h à Hoenheim en présence du maire Vincent Debes
A 11h à Eckbolsheim dans sa commune avec le maire André LOBSTEIN dont il est également le conseiller municipal.

A 15h à Eckbolsheim :
Inauguration du nouveau monument aux morts des protestants (statue vieille de plus de 200 ans) pour laquelle il a désigné pour le représenter à l’hôtel du préfet monsieur René SCHAEFFER Vice-Président adjoint de l’UN.P.D.F. et porte-drapeau de la Légion d’Honneur a Strasbourg.

Notre Vice-Président pour les départements de l’Ardèche et de la Drôme Christian FARRUGGIO nous informe de sa participation au Centenaire de la guerre 14/18 à Saint Vincent La Commanderie en présence de madame la députée Emmanuelle ANTOINE et du petit Enzo Vigne 7 ans Porte-drapeau des AC.

Cérémonie du 18 Novembre 2018

Franck DUFOUR, Président de l’Association Mémoire, Souvenirs et Patrimoine de Cormolain et tout nouveau Vice-Président de l’U.NP.D.F. accompagné de son épouse Vice-Présidente Adjointe, tout nouvellement cooptés pour le département du Calvados (14) nous présente cette cérémonie commémorant le centenaire de la grande guerre a Cormolain dans le Calvados (14).

Cette cérémonie s’est déroulée sous un beau soleil et dans une très bonne ambiance.

Au programme dès 9h30 Rassemblement des porte-drapeaux et autorités sur le parking de la salle polyvalente pour rejoindre l’église afin de suivre la messe célébrée par le père DONAT avec la participation des enfants vers 10 h.

La chronique historique « signée Donec » : Les affaires sont les affaires

Le Grand Saint Antoine était un trois-mâts carré. Il appareilla le 22 juillet 1719 pour la Syrie où sévissait la peste. Il y embarque une cargaison de 100 000 écus d’étoffes précieuses infectées par des puces porteuses de la bactérie Yersinia pestis. Le 3 avril un passager meurt et sur le chemin du retour sept matelots disparaissent, un huitième tombe malade avant l’arrivée à Livourne en Italie.

Cette hécatombe ne sembla pas affoler les médecins italiens qui laissèrent le Grand Saint Antoine poursuivre sa route vers Marseille et le Brusc où il fait escale. Discrètement le capitaine avertit les armateurs car la date de la foire de Beaucaire est imminente. Ceux-ci font jouer leurs relations auprès des échevins marseillais pour éviter la quarantaine, source de retard et de manque à gagner. D’ailleurs tout le monde s’entend sur le peu de risque que représente cette épidémie. Tout cela c’est de l’histoire ancienne ! Néanmoins les autorités marseillaises envoient chercher à Livourne un certificat attestant que « tout va bien à bord ».

Le Grand Saint Antoine parvient à Marseille le 25 mai, mouille jusqu’au 4 juin et se rapproche des infirmeries d’Arenc pour y débarquer passagers et marchandises. Puis on les invite à faire faire une petite quarantaine pas féroce. Mais entre-temps la peste c’est étendue en Provence malgré l’ordre du régent Philippe d’Orléans de brûler navire et cargaison.

En juillet 50 morts par jour.
En août 1000 morts par jour.

Il est alors décidé de construire un cordon sanitaire matérialisé par un muret de 27 kilomètres de long, gardé nuit et jour par les troupes françaises et papales. La peste tuera 140 000 habitants sur les 400 000 que compte la région. La ville de Marseille paiera un tribut encore plus lourd puisque 40 000 habitants disparaîtront sur une population de 90 000 habitants.

Le fléau ne sera éradiqué qu’en 1723

Nous noterons au passage que les ententes diverses et variées conçues pour contourner les lois existaient déjà aux heureux temps de la monarchie et sont toujours à la mode pour le plus grand intérêt de quelques-uns.