Cérémonies du mois de mai 2018

Cérémonies du 08 Mai 2018 dans le Bas-Rhin

Le Commandant Francis VOLK, Vice-président National, délégué départemental du Haut et Bas-Rhin, représentait notre Union Nationale.

Hoenheim

A Hoenheim dès 9h00 du matin, en présence du Maire de la ville et Vice-président de EUROMETROPOLE, Vincent DEBES président des maires du Bas-Rhin.

A Eckbolsheim

Eckbolsheim

à 11h00 en présence du Maire André LOBSTEIN, du Commandant Hollande et du prêtre du village Vincent de Beff.


Cérémonie du 12 Mai 2018 de Monsieur COUSTAL Marcel disparu avec le sous marin LA MINERVE.

René TILET, Conseiller Municipal, Vice-président National, délégué départemental de l’Aude et Président de l’A.M.M.A.C de Port La Nouvelle, nous fait part de la première sortie du drapeau de l’Union Nationale des Porte-drapeaux de France (section Aude) durant cette cérémonie.

Il y a 45 ans, Marcel Coustal disparaissait avec La Minerve.

L’histoire de Marcel Coustal reste entourée de mystère. Pourquoi ce jeune électromécanicien originaire du Narbonnais, engagé dans la Marine, a-t-il perdu la vie en même temps que les 51 autres membres de l’équipage du sous-marin La Minerve ? Le drame a eu lieu dans la nuit du 27 au 28 janvier 1968, au large de Toulon, cependant les souvenirs de Martine Coustal, sa veuve, sont précis. « Ça s’est passé un samedi, mais j’ai appris la disparition de la Minerve le dimanche par mon beau-père. Je pensais qu’il venait me parler de l’organisation de notre mariage, prévu pour la semaine suivante ».

Sur le coup, tout espoir n’est pas vain. Attendu en rade de Toulon à 21 h, le sous-marin n’est pas rentré et les secours ont été lancés quelques heures plus tard, vers 2 h 30 du matin, conformément à la procédure. « On peut se demander, dans la situation actuelle, pendant combien de temps La Minerve, à condition que sa coque épaisse soit encore entière, peut vivre. Je crois que le sous-marin posé sur le fond aurait environ une centaine d’heures d’oxygène à bord », annonce le commandant Bouillot lors d’une conférence de presse à la préfecture marine de Toulon la nuit du drame.

Ce dernier était encore aux commandes du sous-marin dix jours auparavant. Hormis quelques traces d’hydrocarbures en surface, aucun signe de La Minerve. L’espoir laisse peu à peu place au fatalisme. Tant bien que mal, le 2 février 1968, Martine Coustal doit se résoudre à l’évidence. Marcel et ses équipiers ne remonteront pas à la surface. Rapidement, elle ne cherche plus à connaître à tout prix les raisons de la disparition de la Minerve et de son équipage. « Laissons-les tranquilles », demande-t-elle encore aujourd’hui, consciente qu’on ne saura peut-être jamais ce qui s’est réellement passé malgré l’ouverture des rapports de la Marine nationale prévue pour 2018.

Extrait du site video.lefigaro.fr


Cérémonie du 08 Mai 2018 à Sartrouville dans les Yvelines (78)

Le Président et les membres du conseil remercie Raymond-Christian ROSSI Adhérent U.N.P.D.F. et correspondant Défense pour sa disponibilité envers notre Union Nationale de nous faire part de l’information citée ci-dessous :

A l’issue de la cérémonie du 8 mai, qui s’est achevée sur « La Marseillaise » chantée par des écoliers de l’école élémentaire Jean Jaurès, Monsieur le Maire Pierre FOND a remis la Médaille Patriote de France accompagné du diplôme de patriote à Messieurs :

  • Christophe Pican, major de la police nationale au commissariat de Sartrouville
  • Patrick Dziedjou, coordonnateur du Contrat Local de Santé à la mairie de Sartrouville, arrière-petit-fils de tirailleurs africains morts pour la France le 23 août 1944 et engagé aujourd’hui pour rejoindre la Défense Opérationnelle.

 

Information

Anciens Combattants titulaires de la carte du Combattant ou titulaires du titre de reconnaissance de la Nation.

Notre président U.N.P.D.F. Secrétaire – Trésorier Général et Porte-drapeau National de la Confédération Européenne des Anciens Combattants et Militaires (C.E.A.C.M.), vous informe que sous condition d’adhésion à la C.E.A.C.M., vous pouvez sur demande obtenir la médaille « Croix du Combattant de l’Europe » et son diplôme, en vous adressant directement à :

Monsieur Georges CABERO
Président de la C.E.A.C.M.
Résidence le Montserrat D45
5 avenue Chefdebien
66000 PERPIGNAN

Cérémonies du mois d’avril 2018

Cérémonie des déportés à Saint-Brieuc (22000) du 29 avril 2018

Alain DAVERAT, Vice-président National, (adjoint de monsieur Christian DURIEU), délégué des Côtes d’Armor, accompagné de son épouse au monument aux morts de Saint-Brieuc avec leurs drapeaux dans une ambiance cordiale et pleine d’émotions en présence du sous-préfet, des autorités civiles et militaires, du représentant de la délégation militaire départementale, des pompiers et de la préparation militaire Marine et de 20 porte-drapeaux.

 

Cérémonies aux Invalides (75007) du 27 avril 2018

Le Commandant Francis VOLK, Vice-président National, délégué départemental du Haut et Bas Rhin, a rencontré une demie-douzaine d’adhérents de QOG, présents après avoir bravé les interdictions et passé les différents contrôles de sécurité. Il a eu un excellent contact avec le LCL MERCURY, ancien des 1er et 9° RCP et l’a invité à la commémoration du 19 mai à Bayonne.

  • Remise du drapeau du 6 au LCL MERCURY, actuel chef de corps du CFIM/Camp de Caylus et futur chef de corps du CFIM/6° RPIMa.
  • Remise d’une quatrième palme à la VM du 1er.

     

Assemblées Générales des Médaillés Militaires (Corrèze) du 28 Avril 2018

Pierre BOBLET, Vice-président National, délégué départemental de la Corrèze remet la Médaille Patriote de France accompagnée de son diplôme à monsieur Raymond BEGLER.

Cérémonies du mois de mai 2017

Journée du 1er Mai, grillades sur le terrain de notre Président Jean Claude Morel sis au Muy (83) organisée par nos amis de l’U.N.P. VAR EST et leur cuisinier.

Vous pouvez télécharger le diaporama (au format powerpoint) de cette journée en cliquant sur le lien suivant : Repas au Muy

 

5 Mai cérémonie au mémorial d’Indochine de Fréjus en mémoire des Anciens de DIEN BIEN PHU.

…Tous ensemble, les anciens de Dien Bien Phu, rassemblés devant le Mémorial des guerres en Indochine, ont commémoré le 63e anniversaire de cette terrible bataille, débutée en novembre 1953, lors de l’opération « Castor ». Plus de 4000 hommes ont alors été largués afin de couper la route du Laos au Vietminh. «En mars 1954, ils étaient plus de 10 000 dans le camp retranché… Le 13 mars, des milliers d’obus tombent sur les défenseurs de Dien Bien Phu, rappelait Christian Borro, président de l’union nationale des parachutistes Var Est. Le 14, l’armée vietminh a donné l’assaut. De jour comme de nuit, face à un ennemi supérieur en nombre, tous les parachutistes, les légionnaires, les artilleurs, les fantassins, les transmetteurs, les aviateurs, les marins de l’aéronavale, les tirailleurs nord-africains et les soldats vietnamiens vont défendre et repousser les vagues d’assauts du vietminh. Dans cette bataille, dans l’incapacité de se reposer ni d’être relevés, les soldats font preuve d’une combativité et d’une résistance exceptionnelles, malgré les copains qui tombent à leurs côtés… Ce 7 mai 1954, après 57 jours et 57 nuits de combats d’une rare intensité, le camp retranché est tombé. Les survivants sont regroupés mais leur calvaire n’est pas terminé. Épuisés, blessés, mourants, les colonnes de prisonniers s’enfoncent dans la jungle vers les camps de la mort. Ils vont connaître les privations, les maladies, les camps de rééducation… »

11721 prisonniers, 7801 morts captifs

Durant la bataille de Dien Bien Phu, le corps expéditionnaire français a perdu 3 420 hommes, 5 195 sont blessés. Sur les 11721 prisonniers, 7 801 décèdent en captivité tant les conditions sont inhumaines, 3 290 sont libérés dans un état catastrophique. Le nom de Dien Bien Phu est resté le symbole de l’honneur militaire défendu jusqu’à l’extrême limite des forces humaines et les anciens combattants se souviennent avec beaucoup d’émotion de cette Histoire de la France écrite avec leur sang. Les membres de l’union nationale des parachutistes, l’association nationale des anciens prisonniers d’Indochine présidée par Pierre Monjal, et l’amicale PACA des vétérans de la bataille rendent ainsi chaque année un hommage fervent à tous les soldats tombés. « Un devoir de mémoire, de transmission, nécessaire pour nous permettre de ne pas oublier, de ne pas banaliser les héros de cette guerre qui se sont battus sur ordre du gouvernement pour défendre la liberté de pays amis. Ils resteront à jamais le symbole de la volonté du monde libre de lutter pour la défense de la liberté », a ajouté Christian Borro. Des gerbes fleurissent le monument.

Article de JOCELYNE JORIS (jjoris@nicematin.fr) paru sur le journal nice-matin le 6 mai 2017.

Francis Volk Vice-Président U.P.N.P.F. (68) lors de la cérémonie du 08 Mai 2017

22 mai 2017 Sortie en mer dans les Calanques de Cassis

Retrouvez l’histoire de Cassis sur le site de la ville en cliquant sur le lien suivant : Histoire de Cassis

Assemblée et Cérémonie du mois d’avril 2017

Ouverture de l’Assemblée Générale du 1er Avril 2017

Intronisation du porte-drapeau National de notre association, Mr Guy HAUVILLER recevant également la médaille « Patriote de France » avec diplôme afférant à cette décoration.