La chronique historique « Signée Donec » : Un Sacré Type

Parmi les maréchaux  de Napoléon l’un d’entre eux attire particulièrement notre attention : Jean Baptiste BERNADOTTE. L’historiographie française, pas chauvine pour un sou en fait le parangon des traîtres. Comment peut-on devenir roi de Suède et s’empresser de donner quelques coups de poignard dans le dos de l’empereur si l’on n’appartient pas à ce gang de réprouvés ?

Pourtant à y regarder de plus près, le personnage est fascinant. Il illustre l’exceptionnelle promotion dont la Grande Révolution a eu le secret. Elle fait du fils d’un obscur juriste béarnais un maréchal d’empire puis le souverain d’un grand pays d’Europe. En 1791 il est lieutenant, mais à l’issue de la bataille de Fleurus par la grâce du général Jean Baptiste KLEBER le voilà général de brigade. Deux mois après il est général de division.
De haute taille, BERNADOTTE est bel homme. Ses contemporains le présentent comme un séducteur que les femmes s’arrachent. Son charme lui permet de gagner la sympathie de ceux-là même qui lui étaient hostiles.

Nous ajouterons qu’il était de mœurs faciles, attentif aux plus modestes et juste. Dans son commandement  Il ne tolérait aucun manquement à la discipline et ses troupes ne se livraient à aucune exaction ni pillage très à la mode en ce temps-là. Envers les vaincus, il se montrait toujours magnanime.

C’est ce comportement qui allait lui ouvrir les chemins de la fortune.

Ainsi au siège de Lübeck, il se comporte, avec une particulière  humanité vis-à-vis des Suédois et de leur chef le comte Gustav MORNER. Celui-ci ne l’oubliera pas.
Ce royaume traverse une période difficile, les souverains se succèdent, démis par un parlement qui ne s’en laisse pas compter
Les Suédois souhaitent voir un proche de l’Empereur Napoléon accéder au trône afin de rétablir une puissance militaire flageolante. C’est le frère du comte Gustave MORNER qui se rend à Paris à la recherche d’un souverain. Il rencontre les maréchaux MASSENA et Eugène de BEAUHARNAIS. Ils refusent. BERNADOTTE accepte, les jeux sont faits.

Concernant ce choix, les Suédois sont pour le moins circonspects. Mais  la promesse d’un financier Français, Jean Antoine FOURNIER, d’annuler les dettes et de distribuer des sommes importantes arrondit les angles et le parlement s’incline.

Il est couronné en 1818 et devient KARL XIV JOHAN. BERNADOTTE va mettre en pratique un idéal de paix qui durera 200 ans. Il a ouvert pour son pays des perspectives économiques et sociales dont nous avons toutes les raisons d’être jaloux.

J’oubliais. L’amour ne perd jamais ses droits. Il épousera en 1798 la belle Désiré CLARY que Napoléon distingua et que Sacha GUITRY ne manqua pas d’évoquer dans ses œuvres.

Cérémonies du mois d’avril 2018

Cérémonie des déportés à Saint-Brieuc (22000) du 29 avril 2018

Alain DAVERAT, Vice-président National, (adjoint de monsieur Christian DURIEU), délégué des Côtes d’Armor, accompagné de son épouse au monument aux morts de Saint-Brieuc avec leurs drapeaux dans une ambiance cordiale et pleine d’émotions en présence du sous-préfet, des autorités civiles et militaires, du représentant de la délégation militaire départementale, des pompiers et de la préparation militaire Marine et de 20 porte-drapeaux.

 

Cérémonies aux Invalides (75007) du 27 avril 2018

Le Commandant Francis VOLK, Vice-président National, délégué départemental du Haut et Bas Rhin, a rencontré une demie-douzaine d’adhérents de QOG, présents après avoir bravé les interdictions et passé les différents contrôles de sécurité. Il a eu un excellent contact avec le LCL MERCURY, ancien des 1er et 9° RCP et l’a invité à la commémoration du 19 mai à Bayonne.

  • Remise du drapeau du 6 au LCL MERCURY, actuel chef de corps du CFIM/Camp de Caylus et futur chef de corps du CFIM/6° RPIMa.
  • Remise d’une quatrième palme à la VM du 1er.

     

Assemblées Générales des Médaillés Militaires (Corrèze) du 28 Avril 2018

Pierre BOBLET, Vice-président National, délégué départemental de la Corrèze remet la Médaille Patriote de France accompagnée de son diplôme à monsieur Raymond BEGLER.

Lettre éditoriale du mois de mars

Ce mois de mars fut encore très humide et venté, nos copains et copines arthroses, rhumatismes ce sont manifestés pour nous rappeler nos anciennes et nouvelles douleurs, « aller courage! », en attendant le beau temps, gymnastique, natation, massages, produits antidouleurs, tous pour rester jeunes et beaux.

Depuis plusieurs mois, vous avez pris conscience de l’importance que nous avons envers nos anciens, nos familles mais aussi nos soldats, nos policiers et gendarmes, nos opex, nos amis, tous ceux et celles qui servent et ont servi la France, ceux souffrant de leurs maladies, de leurs blessures, de leurs émotions dues aux attentats qu’ils et elles ont subi. Ayons une pensée également pour notre camarade lâchement assassiné le Colonel Arnaud BELTRAME, prenons un instant de recueillement… Nous vous remercions.

Avant de poursuivre un peu de sourire : « En mars = mars pas sur mes pieds ! »

Le 1er mars notre Président était accompagné de notre nouveau trésorier National Marc NINO et de notre porte-drapeau National Guy HAUVILLER pour assister à l’Assemblée Générale de l’U.F.A.C de Saint Paul en Forêt, charmant village provençal situé dans les hauteurs du Var (83).

Le dimanche 4 mars notre Président était présent accompagné de Monsieur François ROMANO (Président de l’A.M.M.A.C. de St Tropez), de Mme et Monsieur COLAS (Vice-président de l’A.M.M.A.C. de St Tropez) en l’église Notre-Dame de l’Assomption de Ramatuelle pour Honorer les anciens sous mariniers des sous-marins Eurydice, la Minerve, le Sybille disparus au large de Cap Camarat et de Toulon (Article sur ramatuelle.fr).

Dix-huit drapeaux étaient présents devant la stèle du sémaphore de la pointe Camarat sous une pluie battante ainsi qu’une garde de jeunes marins en armes avec leurs officiers et sous-officiers.

 

Cette cérémonie était rehaussée par la présence de personnalités civiles et militaires, les maires des communes de Ramatuelle et Saint-Tropez.

 

 

Le 11 mars nous étions présent à l’Assemblée Générale de l’A.M.M.A.C de Nice, présidée par monsieur Jean Claude BRIDON. L’Amicale des Marins et de Marins Anciens Combattants du nom de la Rascasse avec son chef cuisinier professionnel, ancien de la Marine, monsieur Emmanuel de ROCHESSON, surnommé « la cuisine du Capitaine, roi des gamelles ».

 

Les 24 et 25 mars notre président Porte-drapeau Fédéral F.A.M.M.A.C, vérificateur aux comptes de l’A.E.A.M.M.A.C et monsieur Hugues AILLAUD porte-drapeau adjoint U.N.P.D.F étaient présent à l’école militaire de Paris pour assister le samedi matin au conseil d’administration de l’A.E.A.M.MA.C et de la F.A.M.M.A.C.

Dès le matin à 08h30 notre président vérifiait les comptes de l’Association d’Entraide des Amicales de Marins Marins Anciens Combattants avec monsieur Jean Paul COULON maître principal Président de l’Amicale des Anciens Marins de Laon, délégué régional F.A.M.M.A.C. L’après-midi se déroulait une messe en la chapelle de l’école militaire, notre Président dont la fonction est prépondérante en tant que porte-drapeau Fédéral, s’est appliqué à faire respecter le protocole ainsi que le suivi de l’office.

Par la suite, des gerbes de fleurs furent déposées au monument aux morts du ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer (Boulevard Saint-Germain Paris 75 7e), suivi de la cérémonie du ravivage de la Flamme de l’Arc de Triomphe à 18h30 : A cet effet notre président fut désigné par le comité de la Flamme, comme chaque année, pour porter le drapeau de la Flamme du Soldat Inconnu.

Monsieur Hugues AILLAUD tenant Notre drapeau National U.N.P.D.F, remonta les Champs Elysées pour la première fois avant de s’incliné avec les 44 autres porte-drapeaux présents devant le Tombeau du Soldat Inconnu ou l’Amiral Schindler, accompagné de plusieurs personnalités civils et militaires, raviva la Flamme.

Notre Président Jean Claude MOREL incite tous les présidents des associations patriotiques d’exprimer la volonté au moins une fois dans leur vie de participer au ravivage de la Flamme, qu’il juge inoubliable pour tous, aux côtés de leurs porte-drapeaux accompagnés d’adhérents.

Si vous désirez en tant que président déposer une gerbe, vous pouvez en faire la demande auprès du président du comité de la Flamme le Général DARY à l’adresse suivante :

Monsieur le Président,
Comité de la Flamme – BAL n°9
Hôtel National des Invalides
129, rue de Grenelle
75007 Paris       
Courriel : secretariat@laflammesouslarcdetriomphe.org
Téléphone : 01 40 55 93 78 
Fax : 01 40 55 02 05

Pour ceux qui souhaiteraient venir au ravivage de la Flamme, tous les soirs à 18h30 vous devez être présent avec votre drapeau à partir de 17h30 devant l’entrée du musoir en haut des Champs Elysées côté droit remontant.

Vous avez la possibilité de réserver plusieurs semaines auparavant une chambre aux hôtels IGESA.

Suite à notre Conseil d’Administration du 06 avril, nous avons apporté des modifications de nos statuts que nous présenterons prochainement en sous prefecture de Draguignan (var 83).

Pour nos adhérents et amis de la Nouvelle-Calédonie nous présentons le drapeau du Régiment d’Infanterie de Marine du Pacifique situé au musée des troupes de marines de Fréjus (Var 83)

Nous vous invitons toutes et tous à nous rejoindre en adhérent tout simplement à l’U.N.P.D.F. (cliquer sur le lien)

L’ensemble des membres du bureau et du Conseil d’Administration vous souhaite un bon mois d’avril et vous convient à les suivre à nouveau lors de la prochaine lettre éditoriale.

PS: Pensez à écouter la chanson LE VIEUX SOLDAT n° 15 de Jean Pax Mefret.

La chronique historique « signée Donec » : La Grande Russie

Au début du siècle dernier l’Etat russe atteint un intéressant niveau de sclérose. Il s’apprête a vivre un siècle d’abominables aventures révolutionnaires. En attendant il est en guerre contre le Japon.

La marine russe est très inégalitaire, une bande d’aristocrates mène d’une poigne de fer un équipage de moujiks. Le 21 octobre 1904 la flotte de la Baltique fait route vers Port-Arthur pour renforcer celle d’Extrême-Orient. Il fait nuit. Nous sommes au large de l’Angleterre, en pleine mer du nord, le navire-atelier Kamtchatka qui ferme la marche des 45 navires signale qu’ils sont suivis par plusieurs bâtiments dont les feux ne sont pas règlementaires.

Branle-bas de combat dans l’escadre, les Japonais attaquent !

L’amiral ROJESTVENSKY ne barguigne pas et fait ouvrir le feu pendant 20 minutes. Après avoir fait cesser le feu, on allume les projecteurs et surprise les destroyers japonais ne sont que de paisibles pêcheurs anglais. Heureusement que les canonniers russes tirent mal. Il n’y aura chez les Britanniques que deux morts et six blessés.

Comble de malchance, les croiseurs russes Aurora et Dmitrii Donskoi sont pris à partie par leurs coreligionnaires. L’aumônier et un matelot sont tués. Le cuirassé Oryol a de son côté tiré 500 obus en pure perte.

Non content d’avoir mis à mal les chalutiers anglais l’amiral ROJESTVENSKY abandonne les naufragés à leur sort.

Orage à Londres !

Sous la pression diplomatique une enquête internationale est menée. L’escadre doit relâcher à Vigo pour s’expliquer avant de poursuivre sa route vers son anéantissement total à la bataille de Tsushima.

Pour conclure c’est avec ces couillons, dit le « rouleau compresseur russe » que dix ans plus tard, le président Poincaré a la bonne idée d’affronter l’Allemagne. Nous n’avions peur de rien en ce temps-là.

Lettre éditoriale du mois de février

Ce mois de février fut encore froid et pluvieux et pourtant vous étiez toujours aussi nombreux aux Assemblées Générales de vos Associations.

Certains ont eu la lourde tâche d’accompagner nos Frères d’Armes, nos Porte-drapeaux dans leurs dernières demeures, cela devient hélas de plus en plus coutumier.

Prenons le temps de profiter encore de la vie en faisant le maximum pour nos camarades, nos amis, nos familles et tous ceux qui servent loyalement la France. Rendons visite à nos malades, nos hospitalisés donnons leurs l’espérance de guérir rapidement.

Avant de poursuivre un peu de sourire : mois de février : « fais briller tes chaussures ».

Comme nous vous faisions remarquer ci-dessus les membres du bureau de notre Union Nationale, nos porte-drapeaux n’ont pas chômé en participant aux différentes Assemblées Générales des Associations :

Partout en France nos Vice-présidents se dévouent constamment avec dignité et honneur, ils sont nombreux les porte-drapeaux, tous ceux qui servent la France et qui les rejoignent.

  • Le 3 février, en la ville de Fréjus (83), à l’assemblée de l’union des Parachutistes VAR EST salle du SCHETOM au 21ième R.I.M.A. (Porte-Drapeau Mr René LONCLE), Président Mr Christian BORRO.
  • Le 10 février à l’Assemblée Générale de l’Union Nationale des Combattants de Fréjus Saint Raphaël (83) au château Gallieni, sous la Présidence du Colonel Jean MORELLI.
  • Le 24 février à l’Assemblée Générale de l’Union Française des Anciens Combattants de Lorgues (83) (Salle Saint Féréole) en présence de monsieur Michel BLATY président départemental, sous la Vice-présidence de monsieur Guy HOOR, assisté de Madame Danièle FOLIOT Secrétaire-trésorière. Suite à votes ont été élus à l’unanimité : Madame Danièle FOLIOT – Présidente U.F.A.C. secrétaire-trésorière – , Monsieur Jean-Claude MOREL – Vice-président U.F.A.C. –  Monsieur Guy HOOR Assistant U.F.A.C.

Nous sommes heureux d’accueillir au sein de notre Union plusieurs Vice-présidents Nationaux départementaux cooptés :

  • Monsieur ETOURNEAU MICKAËL (85) VENDEE
  • Monsieur SAGEOT DANIEL (80) PICARDIE BAIE DE SOMME
  • Monsieur PETITDEMANGE SERGE (07) ARDECHE
  • Monsieur MONNEREAU JEAN MARC (83) VAR

Madame REYNAERT récemment cooptée Vice-présidente Nationale déléguée du département (59) a été nommée et intégrée dans la Garde d’Honneur à Notre Dame de Lorette, félicitée par monsieur le Conseiller Municipal  de la ville de Dunkerque Guy LECLUSE délégué aux Affaires Militaires, à la Défense et aux Anciens Combattants, elle est inscrite au fichier protocole de la ville de Dunkerque.

Nous vous informons que nous avons accrédité (à jour de sa cotisation) un magistrat, ayant pour rôle de conseiller juridiquement notre association dans ses démarches, lorsque nécessaire et uniquement sur les textes liés à l’activité d’une association, loi de 1901 ; Ce à la seule requête du Président Jean Claude Morel et son Secrétaire Général monsieur Bruno LAURENT pour suivi de dossier.

Appel de notre Président :

J’invite tous les présidents d’associations d’anciens combattants, anciens militaires, quels qu’ils soient, tous les porte-drapeaux qui servent dignement la France, tous ceux et celles qui aiment et qui respectent notre Pays, tous ceux qui dans leur cœur sont patriotiques sans faire de religion ni de politique à nous rejoindre pour faire respecter l’honneur, les valeurs, la discipline de notre Patrie. Soyez fier et gardez tête haute car vous êtes l’esprit de la Nation. Respects, respects à tous.

Nous vous invitons toutes et tous à nous rejoindre en adhérent tout simplement à l’U.N.P.D.F. (cliquer sur le lien)

L’ensemble des membres du bureau et du Conseil d’Administration vous souhaite un bon mois de mars et vous convient à les suivre à nouveau lors de la prochaine lettre éditoriale.