Cérémonies du mois de mars 2019

Le 9 Mars, Alain Daverat-André Vice-Président Adjoint de Christian DURIEU
Président Départemental Côtes-d’Armor de la FNAME OPEX 22 nous fait par de la cérémonie d’inauguration du 1er monument OPEX à THEIX (Morbihan)

Le MAJ (er) Raymond ROSSI, vice-président U.N.P.D.F. des Yvelines (78) ainsi que Paris (75) et Île de France nous relate la cérémonie de remise de la Médaille de Patriote qu’il a organisé et qui s’est déroulée le 15 mars 2019.

Le vendredi 15 mars à 17 heures, dans la petite ville de La Frette-sur- Seine (95), en Île-de-France, 3 adhérents de l’U.N.P.D.F. de la ville de Sartrouville, département des Yvelines, ont été honorés d’une distinction qui nous tient à coeur, à savoir la médaille du Patriote de France, par M. Monsieur Raymond-Christian ROSSI, vice-président national U.N.P.D.F. en Île-de-France, représentant M. Jean-Claude MOREL, le président national, empêché.
La cérémonie, dans le respect associatif de nos statuts, s’est déroulée au monument aux morts. Bien que communal, ce lieu étant public, il ne nécessitait pas d’autorisation particulière de la part de la municipalité.
Cette cérémonie avait pour but d’honorer les compétences, la réussite et la conscience patriotique de chaque membre dans la transmission du devoir de mémoire.

Les récipiendaires étaient, dans l’ordre d’adhésion :
Mr. Bernard ROUSSELOT, (photo entête à droite de M.BOURGEOIS avec béret) petit-fils d’un combattant de 1914-1918 (4 ans ans de service dans l’artillerie, dont Verdun), petit-fils et fils de Français d’Algérie, convaincu que le patriotisme est le ciment nécessaire de la cohésion nationale, oeuvre pour la mémoire et le culte du souvenir des conflits passés et contemporains, sans distinction : anciens combattants, militaires et civils victimes d’actes de terrorisme…

Mr. Daniel BOURGEOIS, (photo en tête à gauche avec béret) 12 mois de service militaire au sein des Forces françaises en Allemagne au 12e régiment de cuirassiers ; mécanicien sur char de combat AMX 30, il a effectué de nombreuses manoeuvres « grand froid », en interarmées et en interopérabilité avec les armées alliées stationnées en R.F.A. (Réserviste T.D.M).

Mr. Joli BALZAC,
BALZAC, compte-tenu de ses états de services militaires fait l’objet d’un article spécifique lui étant entièrement dédié dans un @courriel uniquement concerné à lui.
En résumé: Plus de 15 ans dans l’armée de terre au sein des compagnies de combat des troupes de marine (ex Coloniale), breveté commando, conducteur d’élite, spécialité « choc et feu » a effectué plusieurs séjours à l’étranger, dans les Départements français d’outre-mer ainsi que de nombreuses opérations extérieures.

M. BALZAC a servi en zones hostiles à plusieurs reprises notamment au
Liban au sein de la F.I.N.U.L. sous le béret bleu de l’ O.N.U., mais aussi dans un autre contexte, en immersion complète dans les troupes…

…d’interposition au sein de la Force multinationale de sécurité à Beyrouth (FMSB), toujours au Liban sous bannière française. multinationale continuera d’être harcelée quotidiennement.

Avant de rentrer en France, son régiment, son cher 21ème RIMA, est mis au repos à Larnaca à Chypre, avant que le Caporal/chef BALZAC refasse son paquetage désigné pour la Division “DAGUET” pour participer à la défense de l’Arabie Saoudite
L’Ex-Yougoslavie, ou il a risqué sa vie à maintes reprises, a aussi fait partie de ses états de services, entre autres à Sarajevo.
Sans ego, Mr. ROSSI a vécu les mêmes péripéties et assisté aux mêmes atrocités, lors de séjours ultérieurs.

Puis, enchaînement pour le Sénégal, le Gabon, la Centre Afrique et Djibouti ont fait partie de ses séjours aguerrissement en zones désertiques et équatoriale. Son intervention au Rwanda a été particulièrement éprouvante.
Un repos bien mérité, est attribué, à ce Grenadier Voltigeur, aux Antilles, par une affectation en Martinique au sein tout de même, d’un régiment opérationnel, le 33ème RIMA. notre « Marsouin » (surnom donné aux militaires de l’Infanterie de Marine)

L’U.N.P.D.F./I.D.F, a remarqué un oubli “inacceptable” dans les états de services du Caporal/Chef BALZAC. Avec l’accord du président Mr. MOREL, le Vice-Président I.D.F., le Major (er) ROSSI, lui même ancien militaire de carrière pendant 37 ans, option Artificier combat constituera avec l’intéressé, un dossier auprès de l’O.N.A.C.V.G. de Versailles, afin, que cet homme qui a bien mérité de la Patrie, mais d’abord de l’armée française, se voie attribuer le Titre de Reconnaissance de la Nation (T.R.N.) ainsi que la Croix du Combattant (CC).

Toujours volontaire, Mr. Balzac postule pour être Porte-Drapeau U.N.P.D.F. de l’I.D.F.; notre président National, M. Jean-Claude MOREL statuera sur cette demande, en collaboration avec son Vice-Président zonal et M. Patrick DZIEDJOU, volontaire suppléant. A noter, ce 15 mars, la présence d’un porte-drapeau à qui, bien que malade, était dévolu le très grand honneur de porter l’emblème des déportés. Mr. ROSSI à voulu avoir une pensée pour notre président National, petit-fils et fils de déportés résistants morts pour la France.

Le délégué cité ante, Mr. ROSSI, représentant Mr. Jean-Claude Morel, a appelé nominativement les récipiendaires.

Chaque membre s’est vu remettre, tout d’abord, la médaille, accrochée à droite, puis le diplôme d’honneur, de dévouement et de fidélité, suivi du diplôme d’engagé de la médaille du Patriote de France. M. ROSSI a tenu à rappeler la signification profonde de la médaille et des diplômes.

Avant la fin de la cérémonie, à titre de remerciement, M. ROSSI a demandé au porte-drapeau des déportés, qu’il connaît personnellement, de venir devant lui et lui a offert, en l’accrochant sur le rebord de la veste, l’épinglette tricolore de notre Union, symbole d’identité visuelle patriotique en prononçant ces mots:

Mr. S…, nous vous remercions de nous avoir fait l’honneur de votre présence. Notre Union vous offre ce symbole, le drapeau français, qui représente les valeurs de toutes les associations patriotiques et du monde combattant, unis par la même histoire et les mêmes traditions.

La cérémonie s’est terminée à 17 h 45 avec la dispersion des participants et des invités, qui entendent bien se revoir bientôt pour de nouvelles remises de médailles du Patriote!
Un verre de l’amitié, pour ceux qui le pouvaient, a clos cette rencontre patriotique empreinte de fierté et d’émotion. Elle montre que l’animation et la vie de notre Union passe aussi par des initiatives locales susceptibles d’attirer l’attention et de cimenter l’amitié des adhérents.

Le 26 mars, Mr Marc NINO, Trésorier National et Mr Hugues AILLAUD, Porte-drapeau National Adjoint de l’U.N.P.D.F. étaient présent à frejus (Var 83) auprès des autorités civiles et militaires, des anciens combattants, des porte-drapeaux, des rapatriés et des arkhis à l’occasion de la commémoration du 26 mars 1962 dédiée au souvenir de la France en Algérie et au massacre de la rue D’Isly.

La chronique historique « signée Donec » : Une belle anecdote

La guerre est le moment où l’imaginaire le plus violent s’exprime envoyant par-dessus les moulins toute trace de civilisation

Pourtant à de rares occasions l’esprit chevaleresque  fait une petite apparition,  son auteur ne faisant pas la folie de s’en vanter

Ainsi le 20 décembre 1943, après un bombardement réussi sur Brème, le Boeing B17 F Ye  Old Pub piloté par le lieutenant Charles « Charlie » Brown avait été gravement endommagé par une douzaine de Messerschmitt 109 et Foke Wulf 190 de la Jagdgeschwader 1. Plusieurs moteurs touchés, circuits d’oxygène, d’hydrauliques, et électriques endommagés. La moitié de la gouverne de direction et la gouverne  de profondeur gauche arrachées.

« Ye olde Pub » avait été réduit à l’état d’épave qui ne tenait plus en l’air que par l’opération du Saint-Esprit… A l’agonie, la « Forteresse Volante » ne pouvait même plus se défendre n’ayant plus que trois mitrailleuses sur les 11 encore opérationnelles. La plupart des membres de l’équipage avaient de toute façon été blessée. L’as de la Luftwaffe Franz Stigler, aux commandes d’un Me 109 rejoignit alors le bombardier qui se trainaît vers la Grande-Bretagne. Voyant l’état du B-17, lui revinrent alors à l’esprit les paroles de son supérieur à la JG 27, Gustav Rödel en Afrique du Nord : « Vous êtes des pilotes de chasse aujourd’hui, demain, toujours. Si jamais j’apprends que l’un d’entre vous a attaqué un pilote en parachute, je le tuerai moi-même ». Stigler raconta plus tard : « pour moi c’est comme s’ils avaient été sous leur parachute, je ne pouvais pas les abattre ». Par deux fois Stigler essaya de faire comprendre à Brown de poser son avion endommagé sur un aérodrome allemand ou de se dérouter sur la Suède, pays neutre où ils auraient été internés pour le reste de la guerre. Mais ni Brown ni aucun membre de l’équipage ne comprirent ce que Stigler voulait signifier par signe.

L’Allemand continua à voler en formation serrée avec le « Ye Olde Pub » empêchant de fait la Flak de tirer sur le bombardier et l’escorta jusqu’à la côte.

Brown incertain des intentions réelles de Stigler, ordonna que la tourelle dorsale soit pointée vers le chasseur mais de ne pas ouvrir le feu, pour le mettre en garde.
Ayant compris le message et après s’être assuré que le bombardier avait quitté l’espace aérien allemand, Stigler salua et rentra à sa base. « Ye Olde Pub » parvint à voler jusqu’à Seething, base du 448th Bomb Group où Brown informa ses supérieurs de cette histoire lors de son débriefing.

Stigler de son coté ne fit aucun rapport sur cet incident (on s’en doute) sachant qu’épargner un ennemi lui aurait valu le peloton d’exécution.

Franz Stigler et Charlie Brown se sont rencontrés 40 ans plus tard et restèrent amis jusqu’à leur mort.

Informations de dernière Minute

Pour ceux qui ont connu, le Contre-Amiral (2s) Claude René GOUVA, ex Président de la F.A.M.M.A.C., pour lequel notre président Jean Claude MOREL à été le porte-drapeau fédéral depuis 1985, celui-ci est décédé le 25 mars en la ville de Vannes dans sa 95ème année.

Le Contre-amiral (2S) GOUVA a été président de la F.A.M.M.A.C. et de l’A.E.A.M.M.A.C. de novembre 1985 à novembre 1996.
Ses obsèques seront célébrées le mercredi le 27 Mars à 14H30 en l’Eglise Saint-Guen de Vannes, située 28 rue Irène Joliot-Curie, 56000 Vannes.
Les associations qui souhaitent participer à cette cérémonie et envoyer un porte-drapeau à cette occasion sont les bienvenues.
Les drapeaux devront être en place avant 14h15.
La F.A.M.M.A.C. prendra à sa charge une gerbe pour l’ensemble des associations affiliées. Notre Union Nationale lui rend hommage et exprime ses condoléances à sa famille ainsi qu’à ses amis.

Suite à des problèmes techniques notre Assemblée Générale n’aura pas lieu à Perpignan mais à Rivesaltes en l’Hôtel des Vignes, la cérémonie de dépôt de gerbes ce fera à 11h30 elle sera précédée d’une remise de drapeau National au monument aux morts sur la place devant la mairie à 100 m. Cette cérémonie sera suivie d’un pot de l’amitié au domaine de Rombeau, restaurant situé à 700m. N’oubliez pas de vous inscrire pour le repas auprès de notre siège en joignant votre chèque au nom du domaine de Rombeau, vous avez encore jusqu’au 2 avril 2019 après il sera trop tard.

Notre Union Nationale des Porte-Drapeaux de France vous convie, en réponse à l’invitation de la Fédération des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes en partenariat avec l’Association Française Buchenwald Dora et kommandos, tous les Porte-drapeaux et Présidents d’associations de Paris et d’Ile de France à la commémoration de la libération du camp de Buchenwald le 11 avril 1945, devenue symbole de la libération de tous les camps de concentration nazis de répression :

Le jeudi 11 avril 2019
sous l’Arc de Triomphe
Rendez-vous au musoir à 17h45
(en haut des champs-Elysées)

Au ravivage de la Flamme, en mémoire de tous les déportés disparus dans les camps ou décédés depuis leur retour.

En Présence de l’orchestre d’harmonie et de la batterie-fanfare des Gardiens de la Paix de la Préfecture de Police de Paris.

Lettre éditoriale du mois de février 2019

Les journées du mois de février ont été encore courtes et fraiches, ne permettant pas pour certains de flâner le soir hors de leur demeure. Bien nous en a pris de rester au chaud, nos douleurs s’estompent lentement et nous permettent enfin d’accueillir le printemps comme de coutume avec nos Drapeaux.

Nous avons servi la France et nous la servons encore, restons dignes et fiers en portant les couleurs de notre pays ceci en mémoire de tous nos anciens camarades morts au service de notre nation, respectons toujours notre engagement envers la république en protégeant avec honneur notre démocratie.

Le 2 février nos Porte-drapeaux Guy HAUVILLER, Hugues AILLAUD et notre président Jean Claude MOREL participaient au musée des troupes de Marines de Fréjus (83) à l’Assemblée Générale de l’Union Nationale des Parachutistes Var Est, sous la présidence de monsieur Christian BORRO ; Cette association est adhérente de notre Union Nationale et a toute notre considération par son exemplarité.

Le 3 février, Hugues AILLAUD et notre Président Jean Claude MOREL ont assisté à l’Assemblée Générale de l’Amicale des Marins Marins Anciens Combattants de Saint Tropez (Salle Louis Blanc) sous la Présidence de monsieur François ROMANO ayant 43 années de fonction et en présence des maires de Saint Tropez (Jean-Pierre TUVERI), de Ramatuelle (Roland Bruno), de Gassin (Anne-Marie WANIART) ainsi que celle fort appréciée de monsieur Robert BOUTIN délégué régional F.A.M.M.A.C.

Divers sujets ont été traités lors de cette assemblée dont :

  • Les démarches en vue du Parrainage du bâtiment de la Marine « le Suffren ».
  • L’arrivée, grâce aux dons, d’un nouveau bateau de sauvetage de Saint Tropez début juin 2019, l’ancien ayant rendu l’âme.
  • La cérémonie pour le 50ème anniversaire de la disparition du Sous-marin « Euridis » en 2020 pour laquelle la commune de saint Tropez sera participante et mettra en place tous les moyens nécessaires.

Le 16 février lors de l’Assemblée Générale de l’association des Anciens Combattants de Sainte Maxime (83) notre président accompagné de son épouse Claudine et de notre porte-drapeau Hugues AILLAUD étaient aux côtés de monsieur André Colas Président et madame Colette Colas secrétaire trésorière, monsieur le Maire (Vincent MORISSE) nous a honoré de sa présence et nous a démontré sa très grande sympathie envers le monde combattant. Tous les participants furent ravis et prirent le verre de l’amitié suivi d’un bon repas.

Le 23 février a eu lieu l’Assemblée Générale du C.E.L.A.P. de Fréjus / Saint Raphaël sous la présidence du Lieutenant-Colonel Jean MORELLI, à cette occasion, celui-ci a donné sa démission après plus de 20 années de loyaux services. Monsieur le Général Jean Jacques VERHAEGHE Général de Corps d’Armée (4s) Armée de l’Air a été nommé pour le remplacer.

Le 24 février sur invitation de monsieur le président Léopold FELIO de l’Association des Engagés Volontaires de la Ville de Brignoles (83) les membres de notre bureau accompagné des Porte-drapeaux étaient présents à l’Assemblée Générale suivie d’une cérémonie avec dépôt de gerbe au monument aux morts, la présence de monsieur le maire de Camps-la-Source (83) Bernard VALLIOT, marquait ce moment de recueillement. Le pot de l’amitié suivi d’un déjeuner musical fut apprécié de tous.

Pour votre information :

Le 7 avril 2019 aura lieu notre Assemblée Générale en la ville de RIVESALTES (66600) dans la salle de réception de l’Hôtel des Vignes face à la Mairie en présence de nombreuses personnalités civiles et militaires, ainsi que les Porte-drapeaux venant de différents départements.

Pour ceux venant avec leur véhicule un parking de 200 places est disponible derrière la mairie.

  • Dès 8h accueil des participants en l’HÔTEL des VIGNES
  • 9h Assemblée Générale
  • 11h30 au monument aux Morts sur la place de la Mairie, allocutions, remise de drapeau, dépôt de gerbes, minute de silence, Marseillaise, salut aux Porte-drapeaux.
  • Apéritif offert par le Domaine de Rombeau.

Déjeuner (30€/pers chèque à l’ordre du domaine de Rombeau)
Domaine de Rombeau (situé à 800m de l’hôtel des Vignes) 2 avenue de la Salanque 66600 Rivesaltes, Pierre-Henri de LA FABREGUE tel : 0468643535 / domainederombeau@orange.fr réservation à envoyer dès à présent à notre siège social 15 rue Charles HATREL 83700 Saint Raphaël.

AUBERGE DOMAINE DE ROMBEAU

Hôtellerie : Hôtel des vignes à 800m comprenant 50 chambres climatisées, 2 rue René-Victor MANAUT (face à la mairie) 66000 RIVESALTES tel : 0468643434 / vinhotel@orange.fr

Pour ceux venant avec leur véhicule un parking de 200 places est disponible derrière la mairie.

Pour nos adhérents dès à présent et avant notre Assemblée Générale nous vous serions reconnaissant de bien vouloir vous acquitter de votre cotisation 2019 (20€) et pour les retardataires celle de 2018.

Appel du Président :

J’invite tous les présidents d’associations d’anciens combattants, anciens militaires, quels qu’ils soient, tous les porte-drapeaux qui servent dignement la France, ceux qui ont servi la France, ceux des Ambassades, des Consulats, tous ceux et celles qui aiment et qui respectent notre Pays, tous ceux qui dans leur cœur sont patriotiques sans faire de religion ni de politique à nous rejoindre pour faire respecter l’honneur, les valeurs, la discipline de notre Patrie. Soyez fier et gardez tête haute car vous êtes l’esprit de notre Nation, de votre Nation. Respects, respects à tous.

Veuillez envoyer votre courrier à notre siège social. Joignez le numéro de votre paiement dans votre correspondance. A la réception de votre paiement, nous vous ferons parvenir votre (ou vos) commande(s). Dans le cas d’un virement bancaire, demandez nous un IBAN.

Vous pouvez nous aider en faisant un don de soutien, en retour nous vous fournirons un reçu de don.

Nous vous invitons toutes et tous à nous rejoindre en adhérent tout simplement à l’U.N.P.D.F. (cliquer sur le lien)

Les membres du bureau ainsi que le conseil d’administration vous souhaitent à toutes et à tous d’avoir passé un bon mois de Juin et vous convient à les suivre à nouveau lors de la prochaine lettre éditoriale estivale .

La chronique historique « signée Donec » : Il y avait Denise

En 1943 la petite Denise, résistante, poursuivie par les séides du Maréchal et quelques gestapistes mal intentionnés, trouve refuge derrière les murs de l’asile de Saint-Alban-sur Limagnole, petite ville bâtie sur les contreforts du massif central.

Les docteurs Tosquelles et Bonnafé veillent sur onze cents personnes qu’ils protègent et nourrissent tant bien que mal avec l’aide des bonnes sœurs du coin. Ils n’hésitent pas à déclarer de fausses épidémies pour enrichir l’ordinaire. C’est un endroit à l’abri de la folie du monde. Survient le couple Eugène et Marie Gridel, Paul Eluard et Nush à la ville. Eux aussi fuient la Gestapo. Alors la jeune Denise n’en revient pas de partager un peu de l’existence du Poète, son orge grillée et sa soupe aux choux.

Denise c’est Denise Glazer, vous la connaîtrez bientôt, c’est elle qui dans son émission Discorama lancera nos chanteurs des sixties de Gainsbourg à Barbara et de Ferré à Brel. Dans un décor minimaliste elle les tordait dans tous les sens pour en extraire la substantifique moëlle.

Elle disparaîtra de nos écrans emportée par le raz de marée de l’après 68, pour finir abandonnée de tous et de toutes au début des années 80.