Rédacteur – Publieur

Rédacteur :

Monsieur Jean-Claude MOREL,

Président national de l’Union Nationale des Porte-drapeaux de France.001

Fils et petit-fils de déportés internés résistants, morts pour la FRANCE, commandeur, officier, chevalier, dans l’ordre de la Légion d’Honneur (tous à titre militaire).

Porte-drapeau Fédéral F.A.M.M.A.C, ancien marin mécanicien.
Vérificateur aux comptes de l‘Association d’Entraide des Amicales de Marins et de Marins Anciens Combattants et de l’Association des Elèves Mécanicien et Energie de la Flotte.
Secrétaire et Trésorier général de la Confédération Européenne des Anciens Combattants et Militaires, Porte-drapeau National et vérificateur aux comptes de la C.E.A.C.M, section Française.
Ex trésorier national et Porte-drapeau de l’Union National, des Anciens Combattants d’E.D.F-G.D.F. (25 ans).
Ex Conseiller Municipal (18 ans), correspondant défense etc.

Fils de :
COLETTE SERGINE LEBOURGEOIS épouse BIDAULT
Chevalier de la légion d’honneur 1997
Née le 26 juin 1928 à Bessancourt – Val d’Oise (95)
Engagé dans la résistance en mai 1943 à l’âge de 15 ans
Réseau SR – AV
FFC – Comité de Londres
Affectation : agent de liaison
Arrêtée le 5 avril 1944 chez ses parents par les brigades spéciales n°2 de PARIS (des français) à l’âge de 16 ans
Emprisonnée à la préfecture de police de Paris puis à Fresnes
Battue par les Français !
Confrontation avec son père
Assiste dans une cabine spéciale aux tortures endurées par son père
Libérée en Août 1944
Grade agent P2
Croix du combattant volontaire 1939 – 45
Croix du combattant volontaire de la résistance
Croix et carte ancien combattant 12 janvier 1948
Pupille de la nation n° 36118 le 16 Avril 1948
Délivrée par le Préfecture de Seine et Oise
Carte internée résistance n° 220131825
Grand invalide de guerre

                                     Toujours Porte-drapeau des Déportés du Loiret

Petit Fils de :
SERGE SADI GONTRAN LEBOURGEOIS
Né le 18 octobre 1898 a BOLBEC (76)
Engagé volontaire pour la durée des hostilités en 1917 dans la Marine – CHERBOURG et TOULON – Chauffeur mécanicien Quartier Maître – bâtiments COURBET – DIDEROT – Combat aux DARDANELLES démobilisé en 1920
Mobilisé en 1939 dans l’Infanterie de réserve, puis affecté à la défense de pyrotechnie de BOURGES
Requis pour le S.T.O., refuse et est incarcéré à la forteresse de BAYONNE fin 1941, début 1942 s’évade de BAYONNE
S’engage dans la résistance en 1942
Réseau S.R. -A.V. – F.F.C
Réseau France Combattante en mai 1942
COMITE DE LONDRES
Affectation renseignements généraux
Espionnage militaire
Hébergement de Partisans
Relevés topographiques pour parachutage
Désigné comme otage avec 11 autres personnes, dans sa commune, pour répondre de la vie de 2 collaborateurs travaillant ouvertement à la gestapo
Arrêté le 5 avril 1944 à son domicile par les brigades spéciales n°2 de PARIS (de bons Français) Rue des Saussaies, interrogatoires musclés, baignoire, poucettes etc.
FRESNES AU SECRET
Convoi du 15 août 1944 – départ de la gare de PANTIN en wagons plombés pour le camp de BUCHENWALD Matricule 77444
COMMANDO DE BOCHUM
Retour au camp de BUCHENWALD (Misère, coups de bâton sur chevalet, etc.)
Décédé au camp le 3 mars 1945
MORT POUR LA FRANCE
CHEVALIER DE LA LEGION D’HONNEUR A TITRE POSTHUME
Le 2 septembre 1952
GRADE CAPITAINE
CROIX DE GUERRE AVEC PALME
CROIX DU COMBATTANT VOLONTAIRE
MEDAILLE DE LA RESISTANCE
(Son nom est inscrit sur le monument de sa commune Sis à BESSANCOURT Val d’Oise)

Petit Fils de :
MARCELLE GEORGETTE CATTIER
Veuve de SERGE LEBOURGEOIS née le 10 octobre 1901 à PARIS 14ème
Engagée dans la résistance en 1942
Réseau S.R. A.V. F.F.C.
France Combattante mai 1942
COMITE DE LONDRES
Affectation renseignements généraux, espionnage, hébergement partisans
Arrêtée le 5 avril 1944 à son domicile par les brigades spéciales n° 2 de PARIS (des Français)
DEPOT DE ROMAINVILLE et FRESNES au secret
Convoi du 6 juillet 1944 en wagons plombés pour les camps de
NEUE BREME, RAVENSBRUCK – Matricule 47288, COMMANDO RICHLING
De nouveau RAVENSBRUCK puis SALZWEDEL où les Américains libèrent le camp le 14 avril 1945
Séjour dans un hôpital allemand, après cette libération pour dysenterie typhique
Rentrée par CHARLEVILLE et l’Hôtel Lutétia à PARIS le 4 mai 1945 (34 kg)

MARCELLE LEBOURGEOIS
GRADE : SOUS LIEUTENANT – AGENT P 2 –
CHEVALIER DE LA LEGION D’HONNEUR
OFFICIER DE LA LEGION D’HONNEUR – 31 Août 1960
CONMMANDEUR DE LA LEGION D’HONNEUR – 11 avril 1979
CROIX DE GUERRE AVEC PALME
CROIX DU COMBATTANT VOLONTAIRE DE LA RESISTANCE
CROIX DU COMBATTANT VOLONTAIRE 39-45 – 25 mars 1968
Présidente du Souvenir Français
Présidente de l’Association UNADIF – FNDIR Déportés, Internés et Familles de Disparus du Val d’Oise de 1966 à 1989
Présidente de nombreuses commissions concernant les
Anciens Combattants à l’Office des A.C.V.G. du Val d’Oise
Décédée le 8 octobre 1989 à BESSANCOURT (Val d’Oise)
MORT POUR LA FRANCE
(Son nom est inscrit sur le monument de sa commune sis à Bessancourt Val d’Oise)

Je vous invite à suivre les mémoires de déportation (jamais éditées)  de Madame Marcelle Georgette Cattier, ma grand-mère, que cela laisse à réfléchir ceux qui souhaiteraient revivre ces moments inhumains.

A nouveau et plus que jamais je remercie le soldat Américain qui a sauvé ma grand-mère en la délivrant du camp de Salzwedel, je porte encore à mon doigt sa bague sceau qu’il lui à offert en souvenir, qu’ est il devenu ?, sa famille ?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s