La chronique historique « signée Donec » : L’erreur d’être un précurseur

Le nom du  docteur Ignace Semmelweis est parvenu jusqu’à nous grâce à un autre médecin, Louis Ferdinand Destouches, Céline en littérature. En effet la thèse de doctorat de ce sale type de génie portait sur Semmelweis.

Jeune assistant, ce médecin hongrois, né en 1818 était révolté par la mortalité des femmes  par fièvre puerpérale dans les jours qui suivaient l’accouchement. Il officiait dans des cliniques où venaient échouer les femmes les plus pauvres de Vienne, les seules à  être obligées d’affronter de tels mouroirs.

Semmelweis eut l’idée de proposer l’expérience suivante, faire deux groupes de médecins. Le premier devait avant de toucher les parties génitales de ses patientes se laver les mains à la chaux. Le second  continuait comme autrefois. Dans le premier groupe le résultat fut spectaculaire, la mortalité passa de une sur trois à une sur vingt.

Un tel résultat aurait dû révolutionner le comportement des médecins mais ce ne fut pas exactement ce qui arriva. Semmelweis fut licencié sans autre forme de procès. En effet les jeunes et vieilles barbes réactionnaires raidies dans leurs habitudes ne pouvaient accepter qu’un « blanc-bec » leur explique le monde et leur donne un surcroît de travail. Pensez donc, se laver les mains ! Ses collègues se mutinèrent, le ridiculisèrent et obtinrent son renvoi. Belle manip !

Il faudra attendre Pasteur pour comprendre scientifiquement ce que Semmelweis avait subodoré de manière empirique et que les bonnes mesures soient enfin prises.

Lettre éditoriale du mois de juin 2019

Début d’une météo favorable pour ceux partant en vacances, mois des examens pour les étudiants, cérémonies habituelles en tenue d’été pour les présidents et Porte-drapeaux des associations patriotiques.

Il faut bien le reconnaitre : Pas un seul mois ne passe sans cérémonie ou réunion, ne nous décourageons pas face à toutes ces sollicitations mensuelles, il suffit parfois d’un effort supplémentaire pour vivre des moments mémorables.

Pendant cette période de vacances, nous aurons une pensée pour ceux qui nous sont chers, ceux dévoués à notre sécurité en tous lieux et à nos disparus.

Il est grand temps, pour les retardataires, de débourser le côut de votre cotisation 2019, voire celle de 2018 ! Nous vous prions de faire amende honorable par respect envers vos camarades adhérents dont la cotisation de 20 € est acquittée.

Pour ceux ayant adhéré entre septembre 2018 et mai 2019 votre cotisation est à jour.

La cotisation sert au bon fonctionnement de notre Union Nationale, achat de drapeaux et gerbes, matériels et fournitures de bureau, ainsi qu’à apporter notre aide à nos veuves, veufs, jeunes et anciens Porte-drapeaux patriote de France. Notre bénévolat ne nous impose pas de charge de locaux ni de salaires à verser.

Un peu d’humour :

Le 10 juin, Notre vice-président de Paris et Ile de France, le Major Raymond ROSSI ayant convoqué plusieurs adhérents devant le monument aux morts de la ville de la Frette (95) a fait décorer de la médaille du Patriote de France monsieur Ariste DE SOUZA, par monsieur Joli BALZAC délégué suppléant. Signalons la présence de monsieur Bernard ROUSSELOT organisateur des cérémonies, le Porte-drapeau de la F.N.D.I.R.P monsieur JACQUES, le porte-coussin et photographe monsieur BALZAC Junior.

Texte prononcé avant la remise de décoration :

Quoi de mieux pour une remise de décoration qu’une cérémonie patriotique !

Votre Vice-président ici présent vous a demandé si vous souhaitiez et surtout acceptiez, compte-tenue de votre nationalisation récente, d’adhérer à l’U.N.P.D.F. et par conséquent vous remettre la médaille associative et plus qu’honorifique que représente la « Médaille du Patriote ».

Je pense que cette demande cadre bien avec votre désir sincère de devenir français. Cette cérémonie est l’occasion de distinguer votre attachement au service d’une cause : L’amour de la Patrie. C’est pourquoi il était important de vous honorer et saluer votre engagement également ouvert à toute génération dans sa diversité. Monsieur de SOUZA, une décoration ne se gagne pas, elle se mérite.

Depuis votre départ de votre pays d’origine ancré dans la francophonie, vous vous distinguez constamment par votre attachement au devoir de mémoire et au culte du souvenir, vous êtes également très disponible. Vous faites preuve d’une grande conscience patriotique, qui n’échappe à personne.

Aimant les contacts francs et chaleureux, vous méritez toute la confiance du Président National de l’U.N.P.D.F. monsieur Jean Claude MOREL invité, mais malheureusement empêché ce jour, ainsi que des associations du monde patriotique. Vous êtes aussi, au même titre que vos aînés, un passeur de mémoire.

En fin de remise de décoration une minute de silence fut effectuée dans le plus grand respect des traditions patriotiques.

Les 15 et 16 de ce mois de juin notre Président Jean Claude MOREL accompagné de notre Porte-drapeau National Hugues Aillaud, a participé pendant 2 jours au 75ème anniversaire du débarquement en Normandie et plus particulièrement en commémorant la libération du village de Cormolain dans le département du Calvados (14240). Ils ont tous deux étés reçus chaleureusement chez monsieur et madame Franck DUFOUR (Vice-Président et Déléguée Départemental). Tout le village arborait aux fenêtres fleurs, drapeaux français, américains, anglais, canadiens, des guirlandes décoraient chaque rue. Un hôpital de campagne américain fut implanté sur un pré, des barnums et buvette, etc. Monsieur le maire Cédric POISSON, ses conseillers municipaux et ses techniciens avaient tout prévu sauf le temps gris humide et froid ! Par chance la messe, officiée par le père Éric SIMONOT aumônier militaire et le défilé en plein air se passèrent sans une goutte de pluie.

Notre Président Jean Claude MOREL accompagné de notre Porte-drapeau National Hugues AILLAUD, ont pu également se recueillir devant les monuments aux morts des plages de débarquements ainsi qu’à Sainte-Mère-Eglise. Notre conseil : N’hésitez pas à faire le déplacement pour le devoir de mémoire, il vous marquera toute votre vie.

Le 18 Juin, notre trésorier National Marc NINO, participait aux cérémonies en mémoire du Général de Gaule en les villes de Saint Raphaël et Fréjus.

Également à Strasbourg, notre Vice-Président le Commandant Francis VOLK, conseiller Municipal, participait aux cérémonies du 18 juin, il déposa une gerbe sur la tombe du Lieutenant-Colonel Pinot compagnon de la Libération en présence de monsieur A. LOBSTEIN, des drapeaux et du souvenir français.

Le 23 Juin, notre adhérent Laurent TONNELIER nous fait part de sa participation à la journée du 103ème anniversaire de la bataille de Verdun et de la retraite aux flambeaux à la nécropole de Douaumont :

10h30 messe à la Cathédrale de Verdun suivie d’un arrêt à la crypte du monument à la victoire, dépôt de gerbes au monument aux morts de Verdun.

Personnalités présentes : Monsieur Eric TALLANDIER Colonel, autorité militaire de la cérémonie, madame Eveline SCHWIND, présidente section Fédération Maginot, Yves PELTIER Maire de Belleville sur Meuse, Samuel HAZARD Maire de Verdun, Mgr GUSCHING, Evêque de Verdun, Emilie CARIOU Députée de la Meuse, Alexandre ROCHETTE Préfet de la Meuse.

A 21h Rassemblement devant l’ossuaire de Douaumont et retraite aux flambeaux, suivi d’un dépôt de gerbes au monument Musulman, à 22h dépôt de gerbes au monument Israélite, allumage des Flambeaux pour le public et un détachement C.F.I.M du 1er R.C.H de Thierville, dépôt de gerbe au mat des Couleurs du cimetière, présentation à l’intérieur de la Nécropole, hommage sur la tombe de Mgr GINISTY par les autorités présentes.

Autorités présentes : Olivier GERARD directeur de l’Ossuaire de Douaumont, Armand FALQUE Maire de Vaux-devant-Damloup, Jean Pierre LAPARRA Maire de Fleury, plus les participants du matin à la Cathédrale. Ce fut une très grande et importante journée pour les Porte-drapeaux, merci cher Laurent de nous avoir représenté et informé, nos remerciements vont aussi aux Porte-drapeaux participants, bravo à tous !

Prenez le temps de lire attentivement l’histoire de monsieur Jean Henry BOUFFARD en cliquant sur le lien suivant ou l’image ci-dessous : Les militaires Illustres de la Famille BOUFFARD, Porte-drapeau officiant en fauteuil roulant, adhérent de notre Union Nationale, ancien de la Marine Nationale dont le handicap, contrôlé par le Ministère de la Défense mais non reconnu par la justice française, est dû aux radiations des essais nucléaires dans le pacifique, nous ne pouvons que lui apporter notre soutien et notre sincère amitié.

Appel du Président :

J’invite tous les présidents d’associations d’anciens combattants, anciens militaires, quels qu’ils soient, tous les porte-drapeaux qui servent dignement la France, ceux qui ont servi la France, ceux des Ambassades, des Consulats, tous ceux et celles qui aiment et qui respectent notre Pays, tous ceux qui dans leur cœur sont patriotiques sans faire de religion ni de politique à nous rejoindre pour faire respecter l’honneur, les valeurs, la discipline de notre Patrie. Soyez fier et gardez tête haute car vous êtes l’esprit de notre Nation, de votre Nation. Respects, respects à tous.

Pour votre information :

Veuillez envoyer votre courrier à notre siège social. Joignez le numéro de votre paiement dans votre correspondance. A la réception de votre paiement, nous vous ferons parvenir votre (ou vos) commande(s). Dans le cas d’un virement bancaire, demandez nous un IBAN.

Vous pouvez nous aider en faisant un don de soutien, en retour nous vous fournirons un reçu de don (CERFA) pour déclaration au service des impôts. .

Nous vous invitons toutes et tous à nous rejoindre en adhérent tout simplement à l’U.N.P.D.F. (cliquer sur le lien)

Nous vous souhaitons de passer de bon moment entre amis et familles et de garder une bonne santé.

Nous reprendrons notre éditorial au mois de septembre en joignant les mois de juillet et août.

Passez un bon été et nous vous souhaitons de bonnes vacances à tous.

Cérémonies du mois de juin 2019

Récapitulatif des cérémonies, U.N.P.D.F. département du Calvados, présentées par le Vice-Président Franck DUFOUR.

Mémorial Day 26 juin

Le 26 juin 2019 sous un beau soleil s’est déroulé la cérémonie du mémorial Day au cimetière Américain de Colleville sur mer, plus de 9500 soldats reposent en paix, là même où ils ont débarqué il y a 75 ans. Une sortie avec nos Porte-drapeaux, nos Anciens Combattants et les membres de l’association Souvenir Mémoire et Patrimoine de Cormolain. Franck Dufour, le vice-président délégué du calvados a déposé une gerbe. Nos trois (3) Porte-drapeaux ont participé parmi les quarante trois (43) Porte-drapeaux présents.

75éme anniversaire du débarquement alliés de Normandie

5 juin à Caen

Le Vice-président délégué du Calvados Franck DUFOUR a été invité à la cérémonie d’hommage aux détenus fusillés de Caen en présence du Président de la République monsieur MACRON, une cérémonie sous haute sécurité. Les enfants ont lu les noms des fusillés, une quinzaine de Porte-drapeaux étaient présents et ont été remerciés par le Président.

5 juin au Mesnil Patri

La Vice-présidente adjointe à porté son drapeau à la cérémonie d’hommage aux Canadiens dans la commune du Mesnil Patri. Troupes, Anciens Combattants, Porte-drapeaux et enfants Canadiens ont célébrés les nombreux morts Canadiens pour finir avec un grand pot d’amitié Franco-Canadien. Un repas chez nos amis a clôturé cette belle soirée.

6 Juin Bayeux

Après une longue attente devant la cathédrale de Bayeux nos trois Porte-drapeaux ont accueilli le Prince Charles, son épouse et Madame Thérèsa May, après avoir fait une haie d’honneur nous sommes sortis le temps de la célébration. Trois quart d’heure d’attente avant de reformer une haie d’honneur cette fois pour les vétérans anglais. Un défilé en ordre serré avec les cornemuses, les Porte-drapeaux Anglais et Français et les troupes à pied nous a amené au cimetière Anglais de Bayeux ou nous avons pris place pour la cérémonie d’hommage.

7 juin à Tourniére

Sous une pluie battante s’est déroulée la cérémonie en hommage au Général EISENHOWER. Le 7 août 1944 il avait établi son quartier général à Tourniére, petit village du Bessin. En présence de sa petite fille Suzan EISENHOWER, du Général en chef des forces Américaine en Europe, et plus de 20 Porte-drapeaux ont pu rendrent hommage au Chef des Forces Alliées en Europe.

8 juin à Saonnet/Molay Littry

Les élus, anciens combattants et habitants se sont réunis à la gare SNCF du Molay-Littry où est érigée une stèle. Ils ont rendu hommage à Léopold DENAIN et Gustave BOYER, tués sur la ligne de chemin de fer par l’aviation lors de la Seconde Guerre mondiale.

Lundi, à la stèle commémorative de l’aérodrome LG A-9D du Molay, les maires du Molay-Littry, Guillaume Bertier, et de Saonnet, Pierre SEBERT, ont évoqué la libération de leurs communes, le 10 juin 1944. La cérémonie s’est déroulée devant des élus, habitants, anciens combattants, des soldats, de Garry PIGOTT, ancien garde rapproché de la reine d’Angleterre, et de Marc PEARSON, du régiment de l’armée de terre britannique.

Article paru sur la manche libre (que nous remercions)

Samedi 15 et dimanche 16 juin 2019, les habitants de Cormolain (Calvados) ont dignement fêté le 75e anniversaire du Débarquement et de la Libération. L’association Blue & Gray a reconstitué un hôpital de campagne sur le lieu même où il était 75 ans plus tôt.

Années 40

Dès le samedi 15 juin 2019 au matin, à l’ouverture du camp à Cormolain (Calvados), certains bénévoles et le maire Cédric POISSON ont donné le ton : Années 40 assurées. Lors des cérémonies, le maire a présenté l’histoire de la Big Red One.

Bénédiction des deux nouveaux drapeaux

Dimanche, à la grotte de Cormolain, le Père Simonot, aumônier militaire a célébré la messe. Le maire avait agrandi une photo de la messe dite au même endroit en 1944. Les deux nouveaux drapeaux ont été bénis.

Hôpital de Campagne

Samedi 15 juin 2019, le village de Cormolain (Calvados) a fêté le 75e anniversaire du Débarquement et de la Libération. L’association Blue & Gray a reconstitué un hôpital de campagne sur le lieu même où la Big Red One a fait une halte, 75 ans plus tôt. Le camp a su raviver quelques souvenirs aux seniors et a interpellé les plus jeunes. Le comité des fêtes s’est chargé de l’animation et du bal des années 1940. Le repas a accueilli une centaine de personnes. Le feu d’artifice était magnifique et a attiré beaucoup de monde.

Dimanche 16 juin 2019, à l’initiative de l’association Souvenirs Mémoire et Patrimoine de Cormolain, les cérémonies solennelles et officielles se sont enchaînées. Le Père SIMONET, aumônier militaire de la Marine, a célébré la messe à la grotte de Cormolain, accompagné par l’Union Musicale d’Aunay-sur-Odon. Les paroissiens, militaires, élus et habitants ont découvert une photo d’une messe célébrée à la grotte en 1944.
La fanfare a emmené les Porte-drapeaux, jeunes sapeurs-pompiers de Balleroy-sur-Drôme, autorités, élèves de l’école du Châtaignier et habitants jusqu’au camp. Jacques QUERE, Président cantonal des Porte-drapeaux a « passé » le drapeau de Désiré BUSQUET à Françoise DUFOUR qui le portera avec honneur et fierté.

Sapeurs-pompiers de Balleroy-sur-Drôme

Une délégation de jeunes sapeurs-pompiers et de sapeurs-pompiers de Balleroy et le sergent-chef Ludovic MARTIN à participé aux cérémonies. Ici Anne BOISSEL, Présidente de l’Intercom lors de la revue des troupes.

Deux médailles pour Désiré BUSQUET

Désiré BUSQUET a reçu du Colonel Thierry NOULENS, les médailles du titre de Reconnaissance de la Nation et la Commémoration Algérie. Les élèves de l’école ont lu un poème de Guillaume APOLLINAIRE.

Eric LOSLIER Porte-drapeau et Président des Anciens Combattants de la Vacquerie a reçu la médaille de « Patriote de France » du Président National des Porte-drapeaux de France et le diplôme de Porte-drapeau.

A 11 ans Louis BLANQUER était le plus jeune Porte-drapeau de la cérémonie. Il recevra bientôt un « vrai » drapeau. Alexis VAUTIER à 15 ans, a reçu ce jour la médaille de « Patriote de France » et le diplôme de Porte-drapeau remis par le Président de l’U.N.P.D.F.

Article Paru sur Ouest France Avec l’aimable autorisation de monsieur Berlot Philippe photographe, correspondant Ouest-France (que nous remercions)

Après les dernières cérémonies du 75e anniversaire du Débarquement, et en préambule au repas organisé par Franck DUFOUR, Président de l’A.S.M.P.C. (Association pour le Souvenir, la Mémoire et le Patrimoine de Cormolain) regroupant 90 convives, deux médailles ont été remises à deux Porte-drapeaux. Éric LOSLIER, Président de l’Association des Anciens Combattants de La Vacquerie et Alexis VAUTIER se sont vus décorés de la médaille des Porte-Drapeaux et Patriotes de France, décernée par l’Union Nationale des Porte-Drapeaux de France.

C’est son Président, Jean-Claude MOREL, qui leur a remis les médailles et les diplômes :

« Bravo à vous. Nous avons besoin que les jeunes reprennent le flambeau pour continuer à faire vivre la mémoire. »

Second Article paru sur Ouest France (que nous remercions)

Samedi, la première journée de la commémoration, dans la commune, du 75eme anniversaire du Débarquement a commencé, à 10h, par l’inauguration de la reconstitution de l’hôpital de campagne sur le terrain en face de l’école, comme en 1944.

C’est Cédric POISSON, le maire, qui a coupé le ruban, habillé d’un uniforme de la 1ère division d’infanterie américaine (1 st Infantry division), de l’armée de terre des États-Unis (US Army), surnommée The BIG RED ONE, à l’origine de cette antenne médicale.

Il était accompagné de Jean-Claude MOREL, Président de l’Union Nationale des Porte-drapeaux de France, d’Hugues AILLAUD, Porte-drapeaux national, et de Franck DUFOUR, Vice-Président National et délégué pour le Calvados et Président de l’A.M.P.C. (Association pour le Souvenir, la Mémoire et le Patrimoine de Cormolain).

C’est vers 16 h que le bal a commencé, au son des chansons des années 1930 et 1940.

Le public a aussi pu assister à une reconstitution des manœuvres de l’hôpital, avec évacuation des blessés et soins sous les tentes.

Après le repas proposé par le comité des fêtes, et réunissant une centaine de convives, les danses ont repris dans l’attente du feu d’artifice qui a illuminé le ciel à 23h30 précises.

16 Juin 2019 – Noirmoutier-en-l’Île. Une cérémonie en mémoire du naufrage du Lancastria.

Article paru sur Ouest France (que nous remercions)

L’association des Porte-drapeaux était présente pour cette cérémonie, Jean-Henry BOUFFARD (Voir Les militaires Illustres de la Famille BOUFFARD) Maître Principal (R), Président de l’association « Honneur et Patrie Vendée » et adhérent U.N.P.D.F., nous offre aimablement les photos de son déroulement.

Ce jour-là, le paquebot Lancastria était bombardé par un avion qui lâcha quatre bombes. En 24 minutes le bateau coule. On ignore le nombre exact de morts, on estime que plus de 6 000 personnes ont perdu la vie.

Durant des jours la mer rejette sur les côtes des marins.

La plupart reposent aujourd’hui dans une quarantaine de cimetières de l’Ouest, dont Noirmoutier, l’Herbaudière, Barbâtre et L’Épine.

Dans l’édition de Ouest-France du 4 juin 2018, un Noirmoutrin témoigne : « Sept jours après le naufrage j’étais à l’Herbaudière, il y avait 200 ou 300 corps ramenés en bord de digue. »

Une bouée au large de l’estuaire de la Loire signale l’emplacement de l’épave. Celle-ci est déclarée depuis 2006 comme un cimetière marin.

L’épave se trouve à 15 km du port de Saint-Nazaire, à une profondeur de 26 mètres.

Dimanche, un office œcuménique franco-anglais s’est tenu en l’église de l’Herbaudière à la mémoire des victimes du naufrage. Un salut aux morts à été respecté devant les tombes du Commonwealth au cimetière et une plaque mémorielle fut inaugurée à la Pointe de l’Herbaudière, à Noirmoutier.

La chronique historique « signée Donec » : Héros Brestois

Un clou chassant l’autre les hommes ont une propension certaine à oublier les drames et catastrophes qu’ils subissent quelle qu’en soit l’ampleur.

Qui se souvient du drame à Brest de l’Ocean-Liberty en dehors sans doute de Yann Riou ?

Ce bâtiment est un Liberty-ship construit en 1943 et passé sous pavillon norvégien. Il jauge 7200 tonneaux. Le 28 juillet 1947, il est dans le port de Brest qui est encore très loin de s’être remis des terribles bombardements de la guerre. L’Océan-Liberty a appareillé de New-York le 11 juillet avec un chargement d’objets manufacturés mais surtout entreposés dans la cale 3, des fûts de nitrate d’ammonium, substance fourbe et hautement explosive.

La température de ce 28 juillet est étouffante, à l’ombre, le thermomètre atteint 27 degrés. Les dockers s’affairent pour décharger le navire. Les cales sont surchauffées. Le grutier découvre tout à coup une épaisse fumée orange qui s’échappe de la cale 3 dont le contenu est destiné au Havre. Tous évacuent le bord. Il est 12h25. Les autorités portuaires prennent les choses en main, font ouvrir les panneaux de cale et arrosent la coque pour refroidir la cargaison. A 13h15 trois violentes explosions retentissent. Il est décidé d’évacuer le navire vers le large en dépit du vent qui s’est levé. Les remorqueurs Plougastel et Portzic prennent tant bien que mal l’Océan-Liberty en remorque. A 13h30 on fait évacuer les ouvriers du port. La coque du bâtiment est brûlante. En le remorquant par l’arrière on parvient à le sortir du port. Il est décidé de le saborder. Après plusieurs tentatives infructueuses, l’enseigne de vaisseau Yves BIGNON, directeur des « Abeilles Portuaires » décide de placer une charge explosive contre la coque. Il embarque sur une vedette avec un courageux volontaire, François QUERE, il est 17h15. Leurs efforts sont vains.

A 17h24 le cargo explose entraînant dans la mort Yves BIGNON et François QUERE. L’onde de choc est perçue à plus de 20 kilomètres et un champignon de quatre kilomètres de hauteur s’élève. Il se met à pleuvoir sur Brest des milliers de morceaux du navire disloqué qui allument un grand nombre d’incendies dans toute la ville.

Le bilan est éloquent, 26 morts, 500 blessés, 4 à 5000 maisons détruites sans parler des vitres soufflées.

BIGNON et QUERE connaissaient les risques encourus, le 16 avril précédent, le Gandcamp, autre liberty ship transportant le même produit hautement explosif se désintégrait à Texas-City faisant 600 morts et 5000 blessés.

Appel A Candidature

Le Président de l’U.N.P.D.F. lance un appel a candidature au poste de Porte-drapeau National Adjoint de l’association.

Conditions :

Etre résidant dans le département du Var (83) au plus près des villes de Fréjus et Saint-Raphaël.

Vos candidatures sont à adresser à notre siège social, elles seront étudiées avec la plus grande attention par les membres du bureau; Une convocation vous sera ensuite envoyée afin de vous rencontrer.