La chronique historique « signée Donec » : L’histoire est injuste

Certains personnages de l’histoire bénéficient d’un traitement de faveur, d’autres au contraire sont victimes d’une injustice qui se perpétue d’année en année.
Tel est le colonel de la Roques, archétype du « fasciste Français », vilipendé, maudit et mis à l’écart.
Le méritait t’il ?
De laroque est issu d’une famille réactionnaire catholique de droite. Ces convictions là dicteront ses choix.
A 20 ans il s’engage et sa conduite pendant la guerre de 14 est admirable. En 1928 il quitte l’armée, s’inscrit à l’association des Croix-de-Feu qui fédère 3 000 soldats de 1ère ligne décorés de la Croix de Guerre.
Mais le Colonel, pourtant attaché à la République, veut muscler  les institutions en les dotant d’un exécutif fort et en réduisant les pouvoirs du Parlement.
Le mouvement possédant un service d’ordre et une chaine de commandement, le succès est au rendez vous. En 1935 ils sont 35 000 adhérents.
Le 6 février 1934 une manifestation monstre perturbe le vote de confiance à Edouard Daladier nouveau président du conseil. Mais de laroque ne se mêle pas aux autres cortèges revendicatifs musclés. Lorsque les échauffourées commencent, il disperse ses troupes. Les plus extrémistes de son mouvement vont alors  rejoindre des partis ouvertement fascisants et antisémites. De son coté le colonel  crée le Parti Social Français destiné à faire entendre sa voix et ses valeurs au parlement. En 1939 il va compter jusqu’à 1.2 million d’adhérents de toutes classes sociales. Il rejette aussi bien le capitalisme sauvage que le Front Populaire.
Le 10 juillet 1940, après la défaite, les pleins pouvoir sont votés au Maréchal Pétain.
Si « l’Etat Français » a adopté la devise du PSF « Travail, Famille, Patrie » le torchon ne tarde pas à brûler avec le nouveau régime. Les désaccords s’accumulent avec le Maréchal. En effet ni la politique raciale, ni la collaboration avec l’Allemagne ne sont acceptables pour François de Laroque et ne parlons pas de la Milice à laquelle ses membres ont interdiction d’adhérer. Il a mis par ailleurs en place un réseau de résistance.
Les occupants mettent alors le colonel hors la loi et l’internent en Allemagne.
A son retour en France,  il est immédiatement incarcéré mais libéré faute de preuves.  Très éprouvé par ses multiples détentions il s’éteint le 28 avril 1946.
Ce n’est que 15 ans après sa mort, en 1961 que de Gaulle reconnaitra ses mérites.
Aujourd’hui pourtant il sent toujours le souffre, honni par la droite dure et rejeté vers le fascisme milicien par les beaux esprits.
Pierre André Tagueiff concluera : « Tendance politique dure mais concept mou ».

Lettre éditoriale du mois de mai 2017

« En mai fais ce qu’il te plaît », encore un dicton que nous avons respecté tant il y eu de cérémonies ce joli mois du muguet.

Il faut reconnaitre que les Porte-drapeaux participent sans cesse bénévolement à de nombreuses cérémonies durant cette période, nous nous devons de les féliciter, mais surtout les remercier.

Le temps passe, la vie avance inexorablement avec ses joies et ses malheurs, nous nous devons de respecter nos engagements (pas de politique ni de religion) mais tout de même, nous sommes profondément touchés par ces nombreux attentats qui  endeuillent temps de familles dans le monde. Alors, comme chaque mois ayons un instant une pensée pour tous ceux qui nous ont quittés, nos malades et blessés qui souffrent. Faisons tous ensemble le vœu d’être protégé et de vivre dans la paix.

Cette journée du 1er Mai, grillades sur le terrain de notre Président Jean Claude Morel sis au Muy (83) organisée par nos amis de l’U.N.P. VAR EST et leur cuisinier, fut une réussite, grâce à une météo favorable, une ambiance chaleureuse et amicale, nous félicitons et remercions le Président Christian Borro et toute son équipe.

Le 5 Mai cérémonie au mémorial d’Indochine de Fréjus en mémoire des Anciens de DIEN BIEN PHU en présence de nombreuses personnalités civiles et militaires, de Commandos, de Paras, d’Anciens Combattants, d’un détachement de Fusiliers Marins en armes venus de Toulon, d’une trentaine de Porte-drapeaux. Notre Président a eu l’honneur de débuter la cérémonie en remettant officiellement le Drapeau National U.N.P.D.F à monsieur Guy Hauviller ancien combattant, retraité de la Police Nationale.

Le 8 Mai (72 ième anniversaire de la fin de la guerre 1939-1945) notre Président avec son drapeau Fédéral F.A.M.M.A.C était auprès de monsieur le Maire Yves Bacquet et son Conseil Municipal, accompagné de monsieur Christian Borro et ses adhérents de l’U.N.P. au monument aux Morts du ravissant village de Bargemon perché dans l’arrière-pays Varois, village qui a vécu le débarquement de Provence et la présence de nos alliés  américains. Pas moins de 10 véhicules militaires américains (véhicules de collectionneurs) devancés par une superbe Traction Citroën d’époque, arborée d’un drapeau bleu blanc rouge, ont défilés dans le village, tous les chauffeurs et accompagnants étaient vêtus en tenue de GI de 1945. Suite à cette belle cérémonie monsieur le Maire et son équipe nous ont invités à prendre le verre de l’amitié suivi d’un repas en commun. Nous vous recommandons de visiter tous ces merveilleux villages éloignés du rivage et pourquoi pas de découvrir tous les départements de France.

Le 22 mai nous étions dès le matin 7h30 au village de Lorgues afin de monter à bord d’un autocar pour une journée détente Florilège, restauration, suivi en après-midi d’une sortie en mer afin de naviguer dans les Calanques de Cassis (une merveille), la chance fut avec nous (beau temps et mer belle). Dans le bus, à l’aller comme au retour, ce ne fut pas triste,  « The Voice » à bord !

Ce mois-ci nous avons souhaité vous présenter une histoire dramatique ainsi qu’ un homme de valeur, porte-drapeau de notre Union Nationale, Ancien Combattant puis CRS ayant vécu un drame qu’il garde encore tristement en mémoire, il vous conte par écrit sous forme de poème ces incidents.

Le 4 mars 1976, de grave incidents font s’affronter des paysans aux forces de l’ordre. A l’issue de cette journée, le bilan est lourd : Un viticulteur et un commandant des CRS sont tués. De nombreux blessés sont à déplorer.

Quand la vigne saigne

D’un soleil de printemps qui réchauffe la terre
De la colère aveugle de quelques paysans
Ce jeudi 4 mars, il est je crois 15 heures
La terre en Languedoc est souillée par du sang.

De tous côtés affluents des renforts de police
Les paysans aussi sont venus tous armés
Sont-ils des anarchistes ? Sommes-nous des milices ?
Dans les deux camps je sais, les morts seront pleurés.

Les jours s’écoulent lentement dans le calme
En Narbonne et Toulouse, on enterre leurs corps
Dans les deux camps je sais, tous deux étaient des braves
Faut-il pour être  « brave » subir ce triste sort ?

La France toute entière, consternée est surprise
N’y a t-il pas un moyen sans perdre des enfants
Qu’en pressant ces beaux fruits que nous donne la vigne
Coule enfin du bon vin et plus jamais de sang ?

Que tous ceux qui ont mission de régler ce problème
Le fassent vite et bien car ici on se tue
Et ce sang qui a coulé en dehors de leurs veines
C’est deux enfants chéris que la France a Perdus.

Christian MUSSO, CRS 6, Major honoraire de la police Nationale qui a vécu les évènements de Montredon

Il a fallu 41 ans pour qu’un « pardon » réciproque voit le jour.
C’est pourquoi, peuples de tous pays, nous aussi Français et Porte-drapeaux de France nous ne voulons plus subir ces drames, ces folies meurtrières. Nous vous respectons, nous aimons  par nos voyages vous rendre visite, découvrir votre culture et la beauté de notre planète, alors soyons tous unis pour que nos enfants puissent vivre en harmonie.  Notre dévouement bénévole, représente le devoir de mémoire et la paix dans le monde.

Notre Président U.N.P.D.F., Trésorier Général et Porte-drapeau de la Confédération Européenne des Anciens Combattants et Militaires Œuvre sans cesse pour défendre cette paix si cher à notre cœur.

Nous vous invitons toutes et tous à nous rejoindre en adhérent tout simplement à l’U.N.P.D.F. (cliquer sur le lien)

Pensez à régler votre cotisation 2017 (pour les retardataires celle de 2016), elle est toujours au prix annuel de 20 €, soyez sympa !

L’ensemble des membres du bureau et du Conseil d’Administration vous souhaite un bon mois de juin et vous convient à les suivre à nouveau lors de la prochaine lettre éditoriale.

Cérémonies du mois de mai 2017

Journée du 1er Mai, grillades sur le terrain de notre Président Jean Claude Morel sis au Muy (83) organisée par nos amis de l’U.N.P. VAR EST et leur cuisinier.

Vous pouvez télécharger le diaporama (au format powerpoint) de cette journée en cliquant sur le lien suivant : Repas au Muy

 

5 Mai cérémonie au mémorial d’Indochine de Fréjus en mémoire des Anciens de DIEN BIEN PHU.

…Tous ensemble, les anciens de Dien Bien Phu, rassemblés devant le Mémorial des guerres en Indochine, ont commémoré le 63e anniversaire de cette terrible bataille, débutée en novembre 1953, lors de l’opération « Castor ». Plus de 4000 hommes ont alors été largués afin de couper la route du Laos au Vietminh. «En mars 1954, ils étaient plus de 10 000 dans le camp retranché… Le 13 mars, des milliers d’obus tombent sur les défenseurs de Dien Bien Phu, rappelait Christian Borro, président de l’union nationale des parachutistes Var Est. Le 14, l’armée vietminh a donné l’assaut. De jour comme de nuit, face à un ennemi supérieur en nombre, tous les parachutistes, les légionnaires, les artilleurs, les fantassins, les transmetteurs, les aviateurs, les marins de l’aéronavale, les tirailleurs nord-africains et les soldats vietnamiens vont défendre et repousser les vagues d’assauts du vietminh. Dans cette bataille, dans l’incapacité de se reposer ni d’être relevés, les soldats font preuve d’une combativité et d’une résistance exceptionnelles, malgré les copains qui tombent à leurs côtés… Ce 7 mai 1954, après 57 jours et 57 nuits de combats d’une rare intensité, le camp retranché est tombé. Les survivants sont regroupés mais leur calvaire n’est pas terminé. Épuisés, blessés, mourants, les colonnes de prisonniers s’enfoncent dans la jungle vers les camps de la mort. Ils vont connaître les privations, les maladies, les camps de rééducation… »

11721 prisonniers, 7801 morts captifs

Durant la bataille de Dien Bien Phu, le corps expéditionnaire français a perdu 3 420 hommes, 5 195 sont blessés. Sur les 11721 prisonniers, 7 801 décèdent en captivité tant les conditions sont inhumaines, 3 290 sont libérés dans un état catastrophique. Le nom de Dien Bien Phu est resté le symbole de l’honneur militaire défendu jusqu’à l’extrême limite des forces humaines et les anciens combattants se souviennent avec beaucoup d’émotion de cette Histoire de la France écrite avec leur sang. Les membres de l’union nationale des parachutistes, l’association nationale des anciens prisonniers d’Indochine présidée par Pierre Monjal, et l’amicale PACA des vétérans de la bataille rendent ainsi chaque année un hommage fervent à tous les soldats tombés. « Un devoir de mémoire, de transmission, nécessaire pour nous permettre de ne pas oublier, de ne pas banaliser les héros de cette guerre qui se sont battus sur ordre du gouvernement pour défendre la liberté de pays amis. Ils resteront à jamais le symbole de la volonté du monde libre de lutter pour la défense de la liberté », a ajouté Christian Borro. Des gerbes fleurissent le monument.

Article de JOCELYNE JORIS (jjoris@nicematin.fr) paru sur le journal nice-matin le 6 mai 2017.

22 mai 2017 Sortie en mer dans les Calanques de Cassis

Retrouvez l’histoire de Cassis sur le site de la ville en cliquant sur le lien suivant : Histoire de Cassis

Lettre éditoriale du mois d’avril 2017

« Mois d’avril ne te découvre pas d’un fil » : tel est le dicton respecté car le temps n’a pas été aussi beau qu’espéré.

Non ne ce n’est pas un poisson d’avril ! Le 1er nous étions en Assemblée Générale au restaurant hôtel le Relais des lavandins sis au Muy (83 Var).

Vous pourrez lire ci-après son compte rendu, mais avant comme tous les mois ayons une pensée pour tous ceux qui nous ont quitté, nos parents, enfants, amis, nos soldats, gendarmes et policiers, pompiers, les personnels hospitaliers, nos porte-drapeaux Patriotes de France. N’oublions pas nos blessés, handicapés et ceux atteint de maladies, prenons de leur nouvelles, rendons leur visite, ils vous en seront reconnaissant.

Nous constatons que notre site Web est sans cesse visité, pour ce mois pas moins de 2790 visites, nous saluons chaleureusement tous ces internautes  qui nous lisent et ceux qui nous rejoignent en adhérant. Notre priorité est que l’utilisation du site soit le plus simple possible pour tous (pour nos séniors) une simplicité pour nos jeunes.

  • Donnez envie d’être membre en signalant ce que nous faisons.
  • Donnez envie de faire plus dans nos actions, grâce aux informations que nous transmettons.
  • Donnez une image positive de notre mouvement, de notre dynamisme, de la générosité de nos adhérents, mais aussi de la pertinence de nos actions (être auprès de notre jeunesse, un regard particulier sur nos victimes d’attentats de catastrophes, etc.)

Notre site internet, se doit de ne pas être seulement une vitrine, il doit aussi donner un aspect concret aux actions que nous soutenons, il faut les valoriser, les rendre plus communicatives.

Les Vice-présidents Nationaux (délégués) de notre conseil d’Administration, de Métropole, des DOM-TOM et de plusieurs Pays, s’emploient activement à transmettre partout les informations de notre Union Nationale, les membres du bureau sont à leur écoute et les remercient vivement.

Cérémonie

Le dimanche 30 avril, journée de mémoire des Déportés, notre Président Jean Claude Morel Fils et petit-fils de Déportés Internés Résistants Morts pour la France a déposé une gerbe au monument aux morts de Saint Raphaël en présence de monsieur le Député Maire Georges Ginesta, de madame Françoise Dumont Maire Adjointe, des personnalités civiles et militaires, d’une garde d’honneur du 21 ième Rima, de Madame la Présidente et les  familles de Déportés de Fréjus Saint Raphaël, suivi d’une cérémonie avec dépôt de gerbes au monument des déportés de Fréjus avenue du XV Corps.

A présent nous vous présentons le compte rendu de notre assemblée Générale ordinaire du 1er Avril.

Assemblée Générale

Notre Assemblée Générale statuaire annuelle ordinaire de l’Union Nationale des Porte-drapeaux de France, s’est réunie le samedi 1er avril 2017 à 10h00 dans les salons de l’hôtel Restaurant « les Lavandins » 2477 route de Fréjus – 83490 Le MUY, sous la présidence du Président Jean Claude MOREL, de Madame FOLIOT Dany, Présidente Nationale Adjointe, des vice-présidents départementaux.

Absences excusées : Mr FRISCOUR Jean Pierre, vice-président départemental, secteur MAZAMET pour raisons médicales.

Cette assemblée se déroule sur les trois derniers mois de 2016, afin de repartir en 2017 sur une année complète.

Le Président déclare ouvrir la séance à 10h00.

Le Président salue et remercie l’assistance d’être venue nombreuse assistée à cette Assemblée Générale; Il souhaite tout particulièrement la bienvenue à cette assemblée ainsi qu’aux vice-présidents départementaux ; Il précise que vendredi 31 mars 2017 de 17h à 19h30 un mini conseil a été revisité de fond en comble, qu’une substantielle modification a été effectuée : Dans la réalité des faits, cette Assemblée Générale, ne comporte que 3 mois, depuis l’assemblée du 8 octobre 2016, qu’il fallait revenir au plus vite aux principes du système calendaire, ceci permettant à chacun de travailler en année pleine (1er janvier au 31 décembre, soit une simplification de la comptabilité) ; Le règlement intérieur est bien au point.

En effectuant le tour d’horizon, le Président souhaite d’abord faire part des difficultés actuelles rencontrées au cours de l’exercice écoulé, l’absence de réponse de certains quand il s’agit de procéder à l’appel des cotisations, l’éloignement du siège pour quelques-uns, des adhérents qui souhaitent rester muets. Le maillage réalisé tient bon pour le moment. Force est de constater que le règlement des cotisations se fait attendre.

Le Président se félicite de la bonne conduite des adhérents toujours soucieux de nous rencontrer, dit conserver le bon cap et pallier au mieux à l’absence de l’un ou de l’autre, les compétences et le dynamisme de tous s’est révélé très positif au bon fonctionnement de notre association.

Le Président présente ensuite le déroulé de l’Assemblée Générale qui se divisera en 3 parties :

1ère Partie

Election des nouveaux Vice-présidents Nationaux à l’unanimité :

  • Monsieur DOMMANGET Jean Marcel (Président de l’Amicale des Porte-drapeaux de Saint Avold et sa région, 57550 Moselle)
  • Monsieur FIAT Daniel Président A.M.M.A.C. Condrieu (38790 Saint Maurice L’Exil Sud Rhône)
  • Monsieur FARRUGGIO Christian (Saint Donat sur l’Herbasse 26260, Drôme et Ardèche)
  • Monsieur LADONSKI Patrick (Merten Angoulême, 16000 Poitou Charente)
  • Monsieur PANCRAZI Jean Michel (Gendarme, 20290 Borgo, Corse)
  • Monsieur STEGRE Michel (25220 Novillars, Doubs)
  • Monsieur STUCK Francis (90150 Reppe, Territoire de Belfort)
  • Monsieur VIERS José Maître Principal Marine Nationale (retraité, 08000 Charleville Mezière Ardennes, Président délégué F.A.M.M.A.C.)
  • Monsieur SCHAEFFER René (67201 Eckbolsheim) Maréchal des Logis (Chef de Char), Président et Porte-drapeau de l’Association des Anciens d’AFN Strasbourg Eurométropole, Chef d’entreprise retraité.

2ème Partie

Les questions d’ordres statuaires.

3ème Partie

Les questions qui porteront sur les perspectives de l’U.N.P.D.F. avec notamment les actions à mener pour assurer l’avenir.

Le Président passe au point suivant de l’ordre du jour et donne la parole à la Secrétaire Générale, Mme Dany FOLIOT.

RAPPORT D’ACTIVITE

La secrétaire générale présente à l’assemblée le rapport d’activité sur les derniers mois de 2016. A la fin de la lecture, le Président intervient pour préciser que ce rapport avait une tonalité un peu différente, plus concis et avait pour objectif de cibler précisément les grands problèmes qui se posent dans toutes les associations en général ; Il mérite d’être clairement exposé.

Notre association, faite de tous âges, de grades, de religions, de toutes provenances à une vocation plus large et de ce fait, il faut y adhérer, prospecter autour de soi, un recrutement se doit d’être en plus grand nombre.

RAPPORT FINANCIER

Au cours de l’exercice écoulé, les comptes font ressortir un solde positif. L’envoi de courrier impacte une dépense lourde.

L’achat de fourniture n’affecte pas notre comptabilité, le solde positif provient du bon fonctionnement de notre coopérative, mais aussi du passage au courrier électronique. A ce titre il est important que chaque adhérent communique son adresse courriel.

Notre association ne fonctionne que sur les recettes des cotisations de nos adhérents, d’où l’intérêt que chacun règle celle-ci.

Le courriel, les rappels, occasionnent une dépense inutile.

Les dons se font de plus en plus rares. Mme PEYRE, généreuse donatrice, très handicapée (94 ans) n’est plus en mesure de se déplacer. Elle est toujours informée de nos rencontres patriotiques et activités annuelles.

Le Conseil souligne que les finances sont saines, qu’il n’y a pas lieu de procéder à une augmentation de la cotisation, celle-ci reste fixée à 20€. Cependant nous devons veiller à une dépense prudente !!! Il faut conduire ces opérations avec les cordons de la bourse serrés.

Le Président cède la parole au vérificateur aux comptes, lequel témoigne de la bonne tenue des registres qui affirment la sincérité des comptes.

Le QUITUS est accordé et adopté à l’unanimité.

Nous devons recruter un(e)trésorier(e) pour le prochain exercice.

L’affiliation à l’A.S.A.F. ne présente pas de dépense supplémentaire.

L’état prévisionnel des loisirs à bien été communiqué, un courrier sera adressé en temps utile.

Une mention particulière doit être adressée à Mr Willy MOREL, notre informaticien.

INTERVENTION DE NOTRE VICE PRESIDENT DE LA CORREZE Pierre BOBLET notre conseiller :

Comme l’an passé, le compte-rendu de l’Assemblée Générale a été rédigé sous une forme très courte et ce, à la demande du Président National : Jean Claude MOREL

Selon les dires des présents, notre Assemblée Générale a été d’un bon niveau respectant les consignes du Président, qui la voulait dynamique, constructive, participative et loyale.

Le pourcentage des adhérents présents et représentés est d’un niveau faible par rapport à celle de 2016, les représentants politiques d’actives et de l’O.N.A.C. ont fait part de leur absence, dû sans doute à une surcharge de travail (le droit de réserve). De nombreux délégués départementaux ne se sont pas déplacés, mais ont fait usage d’un pouvoir.

Le bilan financier est consciemment voulu positif, un poste pris en charge à 100% par notre Union Nationale des porte-drapeaux de France y pourvoit principalement : l’attribution des récompenses, médailles, diplômes, ventes de divers produits distribués (cravates, etc.) moins nombreux qu’en 2016.

Le Trésorier a souligné que le poste des loisirs est déficitaire, car les adhérents ne répondent pas favorablement (voyage couteux, l’âge avancé de l’adhérent, handicap pour certain, mobilité réduite pour d’autre) le manque de ressources suffisantes, des retraites amoindries. Le Conseil d’Administration ayant le souci d’une grande rigueur pour les autres postes, faut-t-il repenser cette proposition ?

Parlons de MORAL : l’Association vit, les effectifs de l’Association sont constants, pas de perte enregistrée, il faut persévérer dans le recrutement !!! La visite de notre site ne suffit pas à tout solutionner.

Le VOLET SOLIDARITE – TRANSMISSION du DEVOIR de MEMOIRE est respecté, voir correct.

L’U.N.P.D.F. fait partie du Comité de Coordination des Anciens Combattants, ceux-ci bénéficieront de l’augmentation de 4 points supplémentaires durant l’année 2017 :

Votre retraite de Combattant :

  • Le 1er janvier 2017, vous avez reçu 2 points supplémentaires : Actuellement vous êtes payés sur la base de 50 points.
  • Le 1er septembre 2017, vous allez recevoir 2 points de plus.

Une substantielle arrivée de 4 points sur une année. C’est toujours bon à prendre.

Cartes de ressortissante de l’O.N.A.C. + secours en augmentation

LES DECORATIONS

Les conditions d’attribution en 2016 ont été assouplies.

LES ANCIENS COMBATTANTS 39/45

Un seul Fait de guerre : Citation individuelle de la croix de guerre ou blessure homologuée pour être utilement proposé.

Anciens combattants : Indochine – Corée – AFN, sont proposables, s’ils sont titulaires de la Médaille Militaire et deux Faits de guerre se rapportant à ces conflits.

Pour les OPEX : La règle ne change pas.

LE BILAN FINANCIER

Il fut exposé par notre trésorier, d’une façon claire, explicitant parfaitement la non augmentation du montant de la cotisation de 20€, maintenue pour 2018, puis votée à l’unanimité.

LE RAPPORT MORAL du Président

Il s’est articulé sur trois points essentiels :

  • Sommes-nous visibles aux yeux de nos camarades de l’actif ?
  • Sommes-nous audibles pour les instances administratives municipales, départementales, voire régionales ?
  • Sommes-nous de bons ambassadeurs de notre caisse de retraite ?

« Pour conclure, être membre, je dirais que je suis fier de l’être et la joie d’être utile, où l’amitié est une composante principale de nos rassemblements, heureux de rencontrer des membres dévoués sachant se rendre disponibles. »

LE CLIN D’ŒIL

Bienvenue aux nouveaux membres, n’hésitez pas à nous faire connaître et à nous proposer d’autres adhérents.

La présence des porte-drapeaux (une vingtaine comme l’an passé), toujours fidèles à leurs convictions : Transmission du devoir de mémoire, maintien du lien ARMEE – NATION, sont chaleureusement remerciés par le Président National.

L’ordre du jour étant épuisé, un dernier tour de table, le Président procède à la clôture de cette Assemblée Générale à 11h55.

Cette Assemblée Générale terminée, le Président procède à l’intronisation du porte-drapeau National de notre association, Mr Guy HAUVILLER.

  • Mr HAUVILLER Guy reçoit également la médaille « Patriote de France » avec diplôme afférant à cette décoration.
  • Mr Erik CARRIER reçoit la médaille « Patriote de France » avec diplôme et est également porte-drapeau titulaire, il nous arrive de Savoie (74).
  • Mr Cédric TISON reçoit la médaille de l’Union Nationale « Civisme et Dévouement », l’intéressé s’est particulièrement distingué lors des attentats de NICE en 2016 – mérite d’être cité « AU PERIL DE SA VIE A SAUVE DES BLESSES GRAVES».
  • Mr René BONNEFOI reçoit la médaille du « Civisme et Dévouement » de l’Union Nationale des Porte-Drapeaux de France (A.M.M.A.C. Nice).

Une belle brochette de récipiendaires. A tous, nos FELICITATIONS.

Peu après midi, l’apéritif à été offert par notre association à ses adhérents et invités sympathisants. L’heure étant venue de passer à table, un copieux repas fut servi à une soixantaine de convives, dans une ambiance remarquable et musicale.

Dès à présent nous pouvons vous informer que notre future Assemblée Générale se tiendra le samedi 7 avril 2018 (lieu non communiqué).

Nous vous invitons toutes et tous à nous rejoindre en adhérent tout simplement à l’U.N.P.D.F. (cliquer sur le lien)

Pensez à régler votre cotisation 2017 (pour les retardataires celle de 2016), elle est toujours au prix annuel de 20 €, soyez chic !

L’ensemble des membres du bureau et du Conseil d’Administration vous souhaite un bon mois de mai et vous convient à les suivre à nouveau lors de la prochaine lettre éditoriale.

Information

Anciens Combattants titulaires de la carte du Combattant ou titulaires du titre de reconnaissance de la Nation.

Notre président U.N.P.D.F. Trésorier Général et Porte-drapeau National de la Confédération Européenne des Anciens Combattants et Militaires (C.E.A.C.M.), vous informe que sous condition d’adhésion à la C.E.A.C.M., vous pouvez sur demande obtenir la médaille « Croix du Combattant de l’Europe » et son diplôme, en vous adressant directement à :

Monsieur Georges CABERO
Président de la C.E.A.C.M.
Résidence le Montserrat D45
5 avenue Chefdebien
66000 PERPIGNAN