Lettre éditoriale du mois de juin 2018

Décidément encore un mois très humide, glissements de terrains, rivières débordantes, inondations de maisons, commerces ravagés, routes à refaire ou bien à déblayer nettoyer, réseaux électriques à reconnecter. Beaucoup d’entre vous ont perdu leurs souvenirs, notre Union Nationale s’associe dans la douleur de chacun et souhaite à tous de garder courage et l’envie de vivre encore longtemps car malgré tous les aléas de mère nature, notre France est si belle.

Chaque mois nous avons et gardons cette pensée pour tous ceux qui servent notre Nation, tous les malades, ceux que nous aimions et qui nous ont quitté. Intéressons-nous aussi à tous nos jeunes soldats des OPEX en mission ainsi qu’en formation. Restez en contact, prenez toujours le temps de prendre de leur nouvelles, encouragez les car, là-bas, ce n’est pas la fête foraine.

Pour rire un peu, mois de Juin : Juin l’utile à l’agréable!

A ce trait d’humour mensuel nous avons fait le tour du calendrier alors nous aurons prochainement autre chose pour vous faire sourire.

Ce mois-ci a débuté le 3 juin par une journée pique-nique en la ville du Muy (83) sur le terrain de notre Président en compagnie de nos amis Parachutistes Var Est et ceux de Cannes et environs. Nos amis Anciens Combattants d’Indochine de Sainte Maxime s’étaient joint à nous, par chance aucune pluie. Ce fut une belle journée, c’est pourquoi le 15 septembre nous recommencerons, avis aux amateurs!

Le vendredi 8 juin : Journée nationale d’hommage aux Morts d’Indochine au Mémorial des guerres de la ville de Fréjus, nous étions représenté par notre trésorier National monsieur Marc NINO. Pendant ce temps-là notre Président Jean Claude Morel accompagné de monsieur Laurent BRUNO secrétaire National et de monsieur Hugues AILLAUD notre Porte-drapeau National adjoint étaient invités à assister à la remise de décoration officielle de Chevalier de l’Ordre National du Mérite en faveur de madame Françoise DUMONT Présidente du Conseil d’Administration du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) du Var dans l’immeuble du Conseil Général de Toulon. C’est avec amitié et respect que nous l’avons félicité.

Le samedi 9 juin : Cérémonie patriotique au monument aux morts de Fréjus place Agricola et celle de Saint Raphaël place du souvenir face à la basilique.

Le lendemain 10 juin nous étions sous une chaleur cuisante (38°) pendant plus d’une heure au monument aux Morts de l’Armée d’Afrique situé près du port de Santa Lucia à Saint Raphaël (Var 83). Un des trente deux Porte-drapeaux présent fut pris d’un malaise à cause de cette chaleur, il était le seul à porter une veste ainsi qu’une cravate. (Cliquer sur les photos ci-dessous pour les agrandir)

Notre Président National vous a préalablement bien informé sur le site de l’Unpdf de prendre soin de vous en endossant par grande chaleur une chemisette avec poches et épaulettes et surtout de porter un couvre-chef de votre arme, il déplore  cet incident qui aurait pu être évité. Heureusement les sapeurs-pompiers étaient présents et sont intervenus rapidement, nous nous devons encore et toujours de les féliciter. En 44 ans de fonction de porte-drapeau National notre Président a connu bons nombres de Porte-drapeaux et soldats subissant des malaises et certains emmenés rapidement à l’hôpital. Sa réflexion est la suivante : « Si seulement le responsable de l’association ou de l’arme leur avait conseillé la tenue prescrite pour l’été, au lieu pour certains d’être trop strict. »

Nous remarquons sans cesse le manque de bouteilles d’eau, heureusement certaines Mairies y pensent. Bravo à ces élus prévoyants et surtout humains.

Le 18 Juin : Cérémonie de l’appel du 18 juin 1940 à Lorgues (Var 83) en présence de notre Président Jean Claude MOREL, notre Présidente Adjointe Dany FOLIOT ainsi que de notre Porte-drapeau National Guy HAUVILLER.

Nous informons nos chers adhérents que d’ici à la fin du mois de juillet vous recevrez votre carte officielle et définitive, celle-ci est au format carte bancaire à votre nom et elle vous est attribuée à vie. Il tient à vous de respecter avant l’Assemblée Générale du mois d’avril de chaque année le paiement de votre cotisation fixée à 20€, sinon vous subirez les foudres de notre trésorier Marc NINO (Oncle Picsou) « Il est l’or Monseignor ! »

Au mois d’Août nous faisons relâche, mais vous pouvez envoyer vos demandes à note siège social par courrier, courriel ou SMS, notre Président reste tout de même à votre écoute.

Déplacements prévus :

  • le 10 Août à Lubersac en Corrèze
  • Du 31 août au 3 septembre à Cavriana en Italie
  • Le 22 septembre Arc de Triomphe à Paris, grand rassemblement de tous les Porte-drapeaux (En attente de confirmation)
  • Le 23 août 100ième anniversaire de la bataille de Laffaux (département de l’Aisne) rendez-vous dès 9 heures du matin.

Appel du Président :

J’invite tous les présidents d’associations d’anciens combattants, anciens militaires, quels qu’ils soient, tous les porte-drapeaux qui servent dignement la France, ceux des Ambassades, des Consulats, tous ceux et celles qui aiment et qui respectent notre Pays, tous ceux qui dans leur cœur sont patriotiques sans faire de religion ni de politique à nous rejoindre pour faire respecter l’honneur, les valeurs, la discipline de notre Patrie. Soyez fier et gardez tête haute car vous êtes l’esprit de la Nation. Respects, respects à tous.

Nous vous invitons toutes et tous à nous rejoindre en adhérent tout simplement à l’U.N.P.D.F. (cliquer sur le lien)

L’ensemble des membres du bureau et du Conseil d’Administration vous souhaite une agréable période estivale et vous convient à les suivre à nouveau lors de la prochaine lettre éditoriale.

La chronique historique « signée Donec » : Vito Dumas et son Legh II

Moitessier et son Joshua, Tabarly et son Pen Duick tout le monde connaît, mais Vito Dumas et son Legh II c’est une autre histoire !
Pourtant le personnage vaut le détour. Né en 1900, Argentin, sportif accompli, il se distingue par une force morale peu commune. Il allait le prouver en accomplissant quelques exploits.

En 1931, après l’échec d’une tentative de traversée de la Manche à la nage, nous le retrouvons à Arcachon. Pour retourner au pays, par manque de moyens, il y achète un voilier de 1912 à l’abandon, Legh. En dépit de l’état lamentable du bateau et de son inexpérience de navigateur en 76 jours il atteint Buenos Aires le 11 avril 1932.

Mis en jambe par ce premier voyage, il décide de réaliser un tour du monde par les latitudes australes avec son Lehg 2, ketch marconi de 9.5 m de long. Son appareillage a lieu le 27 juin 1942 date qui se situe, comme chacun sait en pleine seconde guerre mondiale.

Pour corser la fête, il choisit de faire route au niveau du 40ème degré de latitude sud, haut lieu de tempêtes permanentes. S’il est un peu secoué, le trafic est faible et offre donc une certaine sécurité. Les sous-marins et les convois s’étripent plutôt dans l’Atlantique Nord. Un petit voilier battant pavillon neutre ne pouvait intéresser les belligérants. En plus ne disposant pas de TSF, il ne risquait pas d’être accusé d’espionnage.

Pour se faire idée de l’envergure du personnage, voici une petite anecdote. Au début de la croisière une voie d’eau se déclare à un endroit difficile d’accès. En la réparant il se blesse aux mains et ses blessures s’infectent (le bâtiment est particulièrement malpropre). L’état de la mer lui interdit de faire bouillir de l’eau et les médicaments dont il dispose sont peu efficaces. Son bras enfle démesurément l’entraînant inexorablement vers la gangrène et la mort. Il envisage alors le plus sérieusement du monde de s’auto-amputer le bras au niveau du coude. Pourra-t-il alors survivre ? Pourtant un abcès qui s’était formé se perce spontanément, purgeant l’infection. Il ne manquera pas de curer la plaie avec le poinçon de son couteau et vogue la galère.

A son retour le 7 novembre 1943 il sera accueilli comme un héros en Argentine. Le tour du monde accompli fut l’un des plus courts mais aussi l’un des plus durs, il fut par ailleurs le premier à doubler le Cap Horn en solitaire et à avoir survécu.

Après SLOCUM mais avant CHICHESTER, MOITESSIER et tous les fils et filles de TABARLY, il a navigué seul dans des conditions extrêmes avec des moyens misérables. Il a pourtant taillé sa route et survécu, pour cela il mérite notre admiration.

Il tira de son exploit plusieurs livres dont « seul cap sous la Croix du Sud » et « seul par les mers impossibles » qui ne lui apportèrent pas la fortune. Dans son pays, l’Argentine, Il est aujourd’hui bien oublié.

Lettre éditoriale du mois de mai 2018

Jolie mois de mai, mois du muguet.

Décidément, partout en France nous avons reçu par les airs énormément de pluies, rivières débordantes, maisons inondées, routes submergées, terres ressemblant à des lacs.  Notre Union Nationale s’incline avec respect devant tous nos concitoyens sinistrés.

Malgré tout qu’à cela ne tienne ! Avec nos drapeaux nous résistons, ce n’est pas Zeus dieu du ciel qui nous retiendra chez nous « Tonnerre de Brest ! » moussaillons gréez vos hampes, le devoir de mémoire est dans notre cœur, le peuple français compte sur nous tous, nous savons que bon nombre d’entre vous participez à aider vos voisins en difficulté.

Bien heureux ceux qui gardent la santé, joie et bonheur, continuons comme chaque mois à prendre des nouvelles de nos frères d’armes, nos familles, nos amis tous ceux qui souffrent, pensons aussi et encourageons les femmes et hommes dévoués, nos pompiers, gendarmes et policiers, médecins et infirmiers, la Croix-Rouge française, ceux qui servent fièrement et loyalement notre Nation. Souhaitons, espérons une vie meilleure pour nos anciens et la majeure partie des Français.

Notre Union n’hésite pas à intervenir socialement, auprès des élus, des services sociaux etc. Bien des fois cela s’avère positif envers nos adhérents et nous réconforte dans nos actions de bénévolat.

Amis de Saint-Pierre et Miquelon, q’attendez vous pour nous rejoindre et nommer un représentant, Vice-président National de notre Union Nationale? Votre Ile bien aimé que nous n’oublions pas et que nous adorons, vous avez votre place parmis nous! Prenez contact avec notre Président.

Un peu de sourire : Mois de mai fais ce qu’il te plait, mai ta main dans la mienne, etc.

Pour une fois ce jour n’était pas une cérémonie !

Dès le 1er mai, il ne pleuvait pas dans le Var (83), les membres de l’Association des Parachutistes Var Est, leurs épouses ou compagnes étaient présent sur le terrain de notre Président situé au Muy, pour une journée grillades barbecues, planchas.

 

Sous les ordres du chef cuistot et son Président Christian BORRO, tous les participants étaient sur le pont pour la mise en place des barnums, équipements divers tables fauteuils, bancs, etc.

 

Avant de nous installer devant nos assiettes notre barwoman Marie-Christine était au bar du mess, reine des apéros (avec modération), glaçons, amuses bouches, réussissant à freiner l’hémorragie des bouteilles non sans mal.

Pendant le repas, diverses chansons furent entonnées, chacun pouvant selon son gré aller au stand de tir (bosquettes), jouer aux boules, blagues et rigolades fusèrent, quelle ambiance, merci à tous ! « Et par Saint-Michel, vive les paras ! »

Le lundi 7 mai notre Président Jean Claude MOREL, accompagné de son épouse Claudine, de messieurs Marc NINO trésorier National, Laurent BRUNO secrétaire National (juriste) et leurs épouses, des porte-drapeaux Nationaux Guy HAUVILLER et Hugues AILLAUD, déposa une gerbe au mémorial d’Indochine de Fréjus (83) lors de ce 64e anniversaire de la bataille de Diên Biên Phu.

(Vous pouvez cliquer sur toutes les photos pour les visualiser en plus grand)

Le lendemain matin le mardi 8 mai nous nous déplacions avec nos drapeaux en covoiturage pour le village de Bargemon (Var 83) en arrière-pays ou monsieur le Maire, son conseil municipal, ses administrés, le Président de l’Association des Parachutistes Var Est Christian BORRO et ses adhérents nous attendaient pour monter dans des jeeps et autres véhicules de collectionneurs datant des années 1944, tous les chauffeurs et accompagnants étaient en tenue de soldats américains.

Drapeaux aux fenêtres et sur chaque véhicule, klaxons hurlants, c’est en convoi Traction avant FFI en tête que nous avons traversé par deux fois le village,

pour venir enfin nous recueillir devant le monument aux morts.

Sur invitation de monsieur le Maire Yves BACQUET, le pot de l’amitié fut servi devant la fontaine de la place de la Mairie suivi d’un repas offert par la municipalité.

Que de félicitations, de cris de joies et de remerciements, quoi de plus normal d’être le plus possible représentatifs. Notre association sait très bien que dans toutes les villes et villages de France les Porte-drapeaux sont mis à l’honneur car par tout temps ils sont présents : « chapeau messieurs-dames, respects ! ».

Depuis notre Assemblée Générale du 7 avril 2018 nous avons accueilli quatre nouveaux Vice-présidents Nationaux : messieurs Serge PETITDEMANGE (Ardèche 07), François CATHALA (Herault 34), Marc BEREDJEM (Morbihan 56 adjoint du Vice-président Christian DURIEU), Djamel BOUABDELLAH (Pyrénées atlantiques 64).

D’autres Associations nous ont rejoints dont l’Union Nationale des Parachutistes Var Est.

Dans chaque département nos Vice-présidents étoffent sans cesse le nombre d’adhérents en étant présents aux nombreuses réunions, assemblées générales et cérémonies.

Bonne nouvelle (1) : dans un prochain courrier adressé à tous, nous aurons le plaisir d’y glisser votre nouvelle carte Nationale U.N.P.D.F. plastifiée au format carte de crédit, celle-ci vous sera attribuée à vie. Il appartiendra à chacun d’entre vous de penser à régler votre cotisation annuelle, sinon vous subirez un avertissement sous forme d’un rappel (ce qui alourdit et grève les comptes en irritant au passage notre trésorier). Depuis notre Assemblée Générale nous n’avons plus envoyé de cartes papier ne vous inquiétez pas.

Bonne nouvelle (2) :  Le traitement des militaires français présents en Algérie entre 1962 et 1964. Notre Vice-président National, délégué départemental de la Charente, le Commandant de Gendarmerie Patrick LADONSKI avait pu questionner à ce sujet la ministre des armées lors de sa venue à Cognac en Sous-préfecture en 2017.

Voici la réponse via communiqué de presse officiel du 27 Mai 2018 (cliquer sur le texte en bleu (ou gras) pour lire le communiqué)

COMMUNIQUÉ DE GENEVIÈVE DARRIEUSSECQ SECRÉTAIRE D’ÉTAT AUPRÈS DE LA MINISTRE DES ARMEES…

Lorsque vous adhérez beaucoup d’entre vous s’inquiètent de ne pas recevoir leur médaille en même temps que les diplômes d‘honneur porte-drapeau et médaille. Celle-ci sont considérées comme colis et arrivent deux (2) jours après, comme pour les commandes provenant de la Vitrine.

Appel du Président :

J’invite tous les présidents d’associations d’anciens combattants, anciens militaires, quels qu’ils soient, tous les porte-drapeaux qui servent dignement la France, ceux des Ambassades, des Consulats, tous ceux et celles qui aiment et qui respectent notre Pays, tous ceux qui dans leur cœur sont patriotiques sans faire de religion ni de politique à nous rejoindre pour faire respecter l’honneur, les valeurs, la discipline de notre Patrie. Soyez fier et gardez tête haute car vous êtes l’esprit de la Nation. Respects, respects à tous.

Nous vous invitons toutes et tous à nous rejoindre en adhérent tout simplement à l’U.N.P.D.F. (cliquer sur le lien)

L’ensemble des membres du bureau et du Conseil d’Administration vous souhaite un bon mois de juin et vous convient à les suivre à nouveau lors de la prochaine lettre éditoriale.

Cérémonies du mois de mai 2018

Cérémonies du 08 Mai 2018 dans le Bas-Rhin

Le Commandant Francis VOLK, Vice-président National, délégué départemental du Haut et Bas-Rhin, représentait notre Union Nationale.

Hoenheim

A Hoenheim dès 9h00 du matin, en présence du Maire de la ville et Vice-président de EUROMETROPOLE, Vincent DEBES président des maires du Bas-Rhin.

A Eckbolsheim

Eckbolsheim

à 11h00 en présence du Maire André LOBSTEIN, du Commandant Hollande et du prêtre du village Vincent de Beff.


Cérémonie du 12 Mai 2018 de Monsieur COUSTAL Marcel disparu avec le sous marin LA MINERVE.

René TILET, Conseiller Municipal, Vice-président National, délégué départemental de l’Aude et Président de l’A.M.M.A.C de Port La Nouvelle, nous fait part de la première sortie du drapeau de l’Union Nationale des Porte-drapeaux de France (section Aude) durant cette cérémonie.

Il y a 45 ans, Marcel Coustal disparaissait avec La Minerve.

L’histoire de Marcel Coustal reste entourée de mystère. Pourquoi ce jeune électromécanicien originaire du Narbonnais, engagé dans la Marine, a-t-il perdu la vie en même temps que les 51 autres membres de l’équipage du sous-marin La Minerve ? Le drame a eu lieu dans la nuit du 27 au 28 janvier 1968, au large de Toulon, cependant les souvenirs de Martine Coustal, sa veuve, sont précis. « Ça s’est passé un samedi, mais j’ai appris la disparition de la Minerve le dimanche par mon beau-père. Je pensais qu’il venait me parler de l’organisation de notre mariage, prévu pour la semaine suivante ».

Sur le coup, tout espoir n’est pas vain. Attendu en rade de Toulon à 21 h, le sous-marin n’est pas rentré et les secours ont été lancés quelques heures plus tard, vers 2 h 30 du matin, conformément à la procédure. « On peut se demander, dans la situation actuelle, pendant combien de temps La Minerve, à condition que sa coque épaisse soit encore entière, peut vivre. Je crois que le sous-marin posé sur le fond aurait environ une centaine d’heures d’oxygène à bord », annonce le commandant Bouillot lors d’une conférence de presse à la préfecture marine de Toulon la nuit du drame.

Ce dernier était encore aux commandes du sous-marin dix jours auparavant. Hormis quelques traces d’hydrocarbures en surface, aucun signe de La Minerve. L’espoir laisse peu à peu place au fatalisme. Tant bien que mal, le 2 février 1968, Martine Coustal doit se résoudre à l’évidence. Marcel et ses équipiers ne remonteront pas à la surface. Rapidement, elle ne cherche plus à connaître à tout prix les raisons de la disparition de la Minerve et de son équipage. « Laissons-les tranquilles », demande-t-elle encore aujourd’hui, consciente qu’on ne saura peut-être jamais ce qui s’est réellement passé malgré l’ouverture des rapports de la Marine nationale prévue pour 2018.

Extrait du site video.lefigaro.fr


Cérémonie du 08 Mai 2018 à Sartrouville dans les Yvelines (78)

Le Président et les membres du conseil remercie Raymond-Christian ROSSI Adhérent U.N.P.D.F. et correspondant Défense pour sa disponibilité envers notre Union Nationale de nous faire part de l’information citée ci-dessous :

A l’issue de la cérémonie du 8 mai, qui s’est achevée sur « La Marseillaise » chantée par des écoliers de l’école élémentaire Jean Jaurès, Monsieur le Maire Pierre FOND a remis la Médaille Patriote de France accompagné du diplôme de patriote à Messieurs :

  • Christophe Pican, major de la police nationale au commissariat de Sartrouville
  • Patrick Dziedjou, coordonnateur du Contrat Local de Santé à la mairie de Sartrouville, arrière-petit-fils de tirailleurs africains morts pour la France le 23 août 1944 et engagé aujourd’hui pour rejoindre la Défense Opérationnelle.

 

Information

Anciens Combattants titulaires de la carte du Combattant ou titulaires du titre de reconnaissance de la Nation.

Notre président U.N.P.D.F. Secrétaire – Trésorier Général et Porte-drapeau National de la Confédération Européenne des Anciens Combattants et Militaires (C.E.A.C.M.), vous informe que sous condition d’adhésion à la C.E.A.C.M., vous pouvez sur demande obtenir la médaille « Croix du Combattant de l’Europe » et son diplôme, en vous adressant directement à :

Monsieur Georges CABERO
Président de la C.E.A.C.M.
Résidence le Montserrat D45
5 avenue Chefdebien
66000 PERPIGNAN